Sélectionner une page

Afrique,Chine - Afrique,MONDE

L’opposition au Burkina Faso dénonce une «ingérence» de la Chine

L’opposition politique, regroupée au sein du Chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso, a dénoncé lors d’une conférence de presse, le financement de l’école politique du parti au pouvoir par le Parti communiste chinois.

En effet, l’opposition s’appuie sur les propos tenus le 14 décembre 2019 par le Dr Émile Paré, concernant son Centre international de formation politique Kwamé Nkrumah (CIFP/KNK), du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP).

«Depuis un an, le Parti communiste chinois a fait un investissement à hauteur de près de 300 millions de francs CFA ce qui nous permet aujourd’hui d’avoir un centre qui fonctionne de façon permanente», a assuré le directeur général du centre et secrétaire à la formation politique et civique du MPP.

Le Dr Émile Paré a fait cette déclaration lors de la rentrée académique 2019-2020 du Centre, ajoutant que « grâce au soutien du Parti communiste chinois (PCC) et de la République populaire de Chine, le CIFP/KNK est à ce jour doté de moyens roulants, notamment, deux véhicules tout terrain et deux mini-cars de quinze places ».

Pour l’opposition, cette révélation ne passe pas. Le Chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso (CFOP-BF) a condamné ce qu’il qualifie de «patrimonialisation» des liens diplomatiques entre le Burkina et la Chine.

«En vertu de quoi, la République populaire de Chine, et son parti communiste décident-ils d’aider un parti politique, fût-il au pouvoir ?», demandent-ils, rappelant les récentes relations nouées entre les deux pays, en 2018.

«L’opposition politique exhorte la Chine populaire à orienter ses soutiens au bien-être des Burkinabè et au développement du Burkina tout entier, au lieu de soutenir un parti politique. (…). Notre souhait est que ces relations diplomatiques survivent à leurs signataires, dans l’intérêt supérieur de nos deux peuples», a assuré le CFOP-BF aux autorités chinoises, qui auraient également donné des véhicules tout terrain au MPP.

«C’est finalement le gouvernement chinois qui aide le MPP. C’est une ingérence dans les affaires politiques du Burkina», a assuré l’opposition, révélant avoir fait part de ses considération à la représentation diplomatique de ce pays au Burkina.

Burkina: la Chine contribue à l’effort national de résorption des écoles sous paillote

Recevez la Newsletter

Coronavirus (2019-nCoV)

Suivez-moi sur Twitter

Confrontation Chine – Etats-Unis

Coopération Chine – Afrique

Essentiel de l’actu

Votre avis nous intéresse!

Souveraineté en Mers de Chine

Dossier d’Histoire




Africa Wire

%d blogueurs aiment cette page :