De notre partenaire TingaNews – La République populaire de Chine offre 100 complexes scolaires, soit 300 salles de classes au Burkina Faso dans le but de contribuer à l’effort national de résorption des salles de classe sous paillotes.

La cérémonie officielle de lancement de la construction de ces 300 salles de classe a eu lieu le samedi 15 juin 2019 à Sandogo dans la commune de Boussé, sous le haut patronage de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian Kaboré, président du Faso, en présence de Son Excellence Li Jian, ambassadeur de la République populaire de Chine au Burkina. Ces écoles seront équipées en mobiliers, alimentées en énergie solaire et composées chacune de trois (03) salles de classe, un (01) bureau et 01 magasin.

Le projet intègre aussi la construction de deux cents (200) blocs de latrines pour les élèves, cent (100) blocs de latrines pour les enseignants et la réalisation de cent (100) forages au profit des habitants desdites localités. D’un coût global de plus de 5,8 milliards de FCFA entièrement financées par la Chine, ces infrastructures scolaires viennent renforcer l’engagement pris par le Chef de l’Etat burkinabé d’éradiquer les écoles sous paillotes d’ici fin 2020.

A en croire Li Jian, ambassadeur de la République populaire de Chine, l’éducation, en tant que volet le plus important dans le développement de toute nation figure en bonne place dans la coopération bilatérale entre la Chine et le Burkina Faso car une nation bien éduquée, une nation compétente et qualifiée constitue la graine de développement, d’où la nécessité de faire de la formation du capital humain la priorité des priorités.

Pour lui, ce geste de construction de 100 complexes scolaires de la part de la Chine, traduit la grande amitié et la solidarité entre les deux peuples chinois et burkinabé ; ils seront réalisés dans cinq régions à savoir les Hauts Bassins, la Boucle du Mouhoun, le Centre-Ouest, le Nord et le Plateau Central.

La mise en œuvre de ce projet marque un pas de plus en avant dans la marche à deux entre la Chine et le Burkina vers une amitié forte, indivisible et éternelle, a-t-il précisé avant de rappeler son engagement à travailler en synergie avec tous les partenaires afin de promouvoir cette amitié au grand bénéfice des deux peuples et d’apporter un développement inclusif et durable pour l’amélioration concrète de la vie quotidienne des Burkinabé.

Dans l’esprit chinois, une chose promise est une chose due

Son Excellence Li Jian est un homme de parole, selon les termes du ministre de l’éducation nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales, le professeur Stanislas Ouaro.

«A l’occasion de la cérémonie d’inauguration du complexe scolaire de Zamsin en avril 2019, Son Excellence Li Jian, ambassadeur de la république populaire de Chine au Burkina Faso, annonçait aux populations de ladite localité que 100 complexes scolaires seraient réalisés dans les meilleurs délais pour contribuer à la résorption des salles de classe sous paillote au Burkina. Les travaux que nous lançons ce matin sont une traduction concrète de cette fidélité à l’amitié et au respect de la parole donnée», a expliqué le ministre Ouaro.

Il a par ailleurs rappelé que malgré la crise sécuritaire et les revendications sociales sans précédent que traverse notre pays et qui compromettent le financement des investissements structurants, 1 870 salles de classe sous paillote ont été résorbées entre 2016 et 2018 et 642 salles seront résorbées en 2019, soit un pourcentage de réalisation de 57,70%.

Cependant, sous la pression de la forte demande de scolarisation, de nouvelles classes sous paillote s’ouvrent, faisant ainsi de la cible «zéro paillote» un défi encore plus énorme. Mais le ministre Stanislas Ouaro se dit optimiste en pensant que tout obstacle peut se surmonter avec la volonté.

Pour la réalisation des infrastructures, les entreprises ont déjà été sélectionnées avec un délai d’exécution de de 5 mois. Ainsi à la rentrée scolaire 2019-2020 les paillotes identifiées seront remplacées par des salles de classes construites en matériaux définitifs pour la sécurité et le bonheur des élevés et des enseignants.