Le président comorien Azali Assoumani, en visite en Chine en septembre pour le Sommet du Forum sur la coopération sino-africaine, a évoqué la situation la réintégration de Mayotte aux Comores.

Ce dernier a indiqué que «nous sommes derrière la Chine dans son combat pour Taiwan et la Chine nous soutient pour la réintégration de Mayotte dans son ensemble comorien». A l’instar de nombreux pays africains, l’Union des Comores intensifie ses relations avec la Chine, afin de se libérer de l’influence de la France.

Moroni a besoin d’un allié qui se range de son côté pour une annexion de Mayotte. Ce soutien serait très important sur le plan diplomatique pour les Comores, mais il est peu probable que Beijing apporte son aide sur ce dossier, car la France est aussi un grand partenaire commercial.

Le président comorien, Azali Assoumani a affirmé que «les investissements de la Chine sont visibles». La Chine est un investisseur clé, mais l’archipel représente également un client incontournable pour la Chine.

Au cours des dix premiers mois de l’année 2017, «la Chine a invité plus de 200 fonctionnaires et techniciens comorien à participer à plus de 60 séminaires en Chine », a expliqué He Yanjun, ambassadeur de Chine à Moroni, en novembre 2017.

La Chine fait un don de plus de 6 milliards aux Comores