Sélectionner une page

Asie/Pacifique,MONDE

Le Bhoutan, un allié choyé par la Chine

En août 2016, le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a établit des relations diplomatiques avec son homologue bhoutanais, Damcho Dorji. Pour le ministre chinois, «l’établissement au plus tôt des relations diplomatiques entre la Chine et le Bhoutan répondrait aux intérêts communs des deux pays et bénéficierait à la stabilité et au développement régionaux».

Wang Yi a affirmé que «la Chine respectait l’indépendance, la souveraineté et l’intégrité territoriale du Bhoutan», ajoutant être «prête à travailler avec le Bhoutan pour résoudre rapidement les questions frontalières par la voie de négociations amicales».

Les montagnes du pays ont été le théâtre à l’été 2017 d’une confrontation entre l’Inde et la Chine. New Delhi y avait envoyé des troupes pour empêcher la construction d’une route militaire par Pékin sur un plateau en altitude. Après deux mois de face-à-face entre soldats indiens et chinois, un désengagement militaire a été décidé.

Depuis, le gouvernement chinois tente le rapprochement avec les autorités bhoutanaises, bien que les deux pays n’entretiennent pas de liens diplomatiques officiels.

Les exportations chinoises au Bhoutan ont fortement augmenté au cours de la dernière décennie, des machines au ciment, en passant par les jouets ou les appareils électriques. La Chine est désormais le troisième fournisseur étranger du royaume.

Si l’Inde s’est montrée généreuse en prêts et investissements, elle n’a pas les mêmes moyens financiers que la Chine. New Delhi a assisté à la construction d’infrastructures financées par la Chine au Sri Lanka, au Népal et aux Maldives, situés dans la sphère d’influence traditionnelle de l’Inde.

D’ailleurs, de moins d’une vingtaine de touristes chinois il y a dix ans, le nombre est passé à 6.421 en 2017, même si ils doivent payer un visa beaucoup plus élevé que celui de leurs homologues indiens.

La Chine multiplie les coopérations avec le Bhoutan à travers les sports, les visites religieuses et culturelles et les bourses universitaires accordées à des étudiants bhoutanais. En juillet 2018, le vice-ministre des Affaires étrangères chinois, Kong Xuanyou, s’est rendu dans le royaume.

Chine-Inde : fin de la confrontation

Recevez la Newsletter

Coronavirus (2019-nCoV)

Suivez-moi sur Twitter

Confrontation Chine – Etats-Unis

Coopération Chine – Afrique

Essentiel de l’actu

Votre avis nous intéresse!

Souveraineté en Mers de Chine

Dossier d’Histoire




Africa Wire

%d blogueurs aiment cette page :