D’après le dernier rapport du Boston Consulting Group, près de 113 millions de personnes travaillaient dans des entreprises impulsées par l’économie numérique en 2015.

Depuis le boom du numérique, de nouveaux emplois se créent chaque année, comme celui de « pickup worker » (travailleur de relais). Interrogée par l’agence de presse, Xinhua, Gong Xiaopei a expliqué que son travail « consiste à aider les automobilistes à trouver les trajets qu’ils ont réservés dès qu’ils sont descendus d’avion. La plupart d’entre eux visitent pour la première fois Beijing ».

Ces « pickup worker », sorte d’hôtesse d’accueil, collaborent généralement avec Didi Chuxing, start-up proposant un service de véhicules de tourisme avec chauffeur sur application mobile.

Alors que la Chine intensifie ses efforts pour réussir sa transition économique, le secteur du numérique en pleine expansion venant créer des emploi pour les +10 millions de jeunes qui arrivent sur le marché tous les ans.

De nouveaux emplois sont apparus comme « cyber anchors« , qui ratissent le net et notamment les sites de streaming pour 1’000 yuans (145 dollars) , afin de tester les jeux vidéos, par exemple, et ainsi trouver des failles ; ou encore « conseiller en ligne » pour des vêtements, maquillage, meubles, … De plus, le durcissement des lois sur Internet, les entreprises embauchent des « détecteurs » ou « nettoyeurs du net » pour pouvoir supprimer les contenus.

Ces emplois intéressent surtout les jeunes, car les revenus sont basés sur des primes, le temps de travail est plus flexible, laissant ainsi plus de liberté. « Par rapport aux générations précédentes, qui accordent la priorité aux salaires, les jeunes sont de plus en plus en faveur de positions qui sont entrelacées avec leurs passe-temps« , a expliqué Shen Meng, directeur de Chanson & Co.

D’ailleurs d’après un sondage réalisé par le navigateur QQ, 3,8% des 13 000 étudiants interrogés, nés après 1995, ont une préférence pour ces nouveaux emplois créés par l’économie numérique. Le boom du numérique a ainsi permit, par exemple, la création de 200 000 nouveaux emplois chaque année en moyenne ces dernières années dans le secteur de la logistique, selon  Ma Junsheng, directeur du Bureau postal de l’État, le régulateur de l’industrie.

Il est prévu que l’économie numérique atteigne 16’000 milliards de dollars (14’608 mds €) d’ici 2035, avec 415 millions d’emplois créés de manière cumulée. Selon le rapport du Boston Consulting Group, le géant de l’e-commerce Alibaba devrait générer plus de 100 millions sur les 415 millions d’emplois.