Le gouvernement a annoncé qu’il ne changera pas sa politique monétaire prudente, et n’aura pas recours à une stimulation à grande échelle, a fait savoir le Premier ministre, Li Keqiang.

« Je réitère que la politique monétaire prudente n’a pas changé et ne changera pas. Nous sommes déterminés à ne pas nous engager dans un soutien massif », a-t-il assuré.

La baisse décidée en janvier 2019 du coefficient de réserves obligatoires des banques reflétait une large marge de manoeuvre pour ce type de mesure, a assuré le Premier ministre. Ce coefficient a été réduit de 100 points de base le 4 janvier pour stimuler le crédit. D’autres réductions sont attendues dans l’année.

Les banques ont accordé en janvier pour 3.230 milliards de yuans (424 milliards d’euros) de nouveaux prêts, et d’autres mesures du crédit ayant eu une légère reprise ce mois-là. Le recours croissant à des prêts à court terme pourrait conduire à des opérations d’arbitrage et créer des risques potentiels, a remarqué Li Keqiang.

Pour cette raison, les institutions financières devraient proposer davantage de prêts à moyen et long termes à l’intention des petites et moyennes entreprises, a-t-il dit. De manière générale, le gouvernement doit approfondir les réformes pour résoudre les problèmes à long terme de l’économie, a-t-il conclu.