mardi, février 20

Étiquette : devise

La Chine ne manipule plus sa monnaie pour Washington
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

La Chine ne manipule plus sa monnaie pour Washington

L'administration Trump ne considère plus que la Chine manipule sa monnaie, retirant le pays de leur liste noire, mais maintiennent leur surveillance. Cette annonce intervient deux jours avant la signature très attendue de l'accord commercial partiel entre les deux premières économies mondiales. Le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, a salué les "engagements contraignants" pris par la Chine qui seront inscrits dans le traité. Le 5 août 2019, le président Donald Trump avait accusé la Chine d'avoir laissé chuter sa monnaie, le yuan, face au dollar, pour rendre ses produits moins chers à l'exportation. La Chine reste sur une liste de 10 pays à surveiller, en compagnie de la Suisse, de l'Allemagne, de la Corée du sud, de l'Irlande, de l'Italie, du Japon, de la Malaisie, de Sin...
Nouveau déficit du règlement des changes en novembre
ECONOMIE

Nouveau déficit du règlement des changes en novembre

D'après l'Administration d'État des changes (SAFE), les banques commerciales ont affiché un déficit net de règlement des changes de 39,6 milliards de yuans (5 milliards d'euros) en novembre. Le régulateur des changes a indiqué que ce chiffre est en augmentation par rapport au déficit de 31,1 milliards de yuans (4,1 mds €) enregistré en octobre. Dans le même temps, les achats de devises par les banques se sont élevés à 1 040 milliards de yuans (135,2 mds €) en novembre, tandis que les ventes ont atteint environ 1 080 milliards de yuans (140,4 mds €). D'après la SAFE, les données ont conduit à un déficit de règlement des changes de 399,9 milliards de yuans (52 milliards d'euros) pour les 11 premiers mois de l'année. "Le règlement des changes est resté stable en novembre, l'offre ...
Pas de changement dans le politique monétaire assure Beijing
ECONOMIE

Pas de changement dans le politique monétaire assure Beijing

Le gouvernement a annoncé qu'il ne changera pas sa politique monétaire prudente, et n’aura pas recours à une stimulation à grande échelle, a fait savoir le Premier ministre, Li Keqiang. "Je réitère que la politique monétaire prudente n’a pas changé et ne changera pas. Nous sommes déterminés à ne pas nous engager dans un soutien massif", a-t-il assuré. La baisse décidée en janvier 2019 du coefficient de réserves obligatoires des banques reflétait une large marge de manoeuvre pour ce type de mesure, a assuré le Premier ministre. Ce coefficient a été réduit de 100 points de base le 4 janvier pour stimuler le crédit. D’autres réductions sont attendues dans l’année. Les banques ont accordé en janvier pour 3.230 milliards de yuans (424 milliards d’euros) de nouveaux prêts, et d’autres ...
La Chine reste le premier pays créancier des Etats-Unis
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

La Chine reste le premier pays créancier des Etats-Unis

La Chine est le premier pays créancier étranger des Etats-Unis après avoir cédé 61,7 milliards de dollars (54,3 mds €) de Bons du Trésor américain lors des six derniers mois, a annoncé le Département du Trésor des Etats-Unis dans un rapport rendu le 31 janvier. Ce rapport précise que la Chine disposait de 1120 milliards de dollars (985,6 mds €) de Bons du Trésor américain en novembre 2018, soit 17,5 milliards de dollars (15,4 mds €) de moins que le mois précédent et le chiffre le plus faible enregistré depuis mai 2017. La Banque Populaire de Chine a constaté pour sa part posséder 3061,7 milliards de dollars (2694,3 mds €) de réserves de devises à la fin de novembre 2018, soit une légère hausse de 0,3% - ou de 8,6 milliards de dollars (7,5 mds €) - par rapport à la fin du mois précé...
Echange de devise entre la Chine et le Nigeria
Afrique, MONDE

Echange de devise entre la Chine et le Nigeria

Le Nigeria a conclu un accord d’échange de devises avec la Chine, d’après la Banque populaire de Chine (BPC). Cette dernière a indiqué que l’Etat nigérian devrait recevoir 15 milliards de yuans (1,9 milliards d’euros) en contrepartie d’un montant de 720 milliards de nairas, versé à l’Empire du Milieu. Selon les clauses de l’accord, cet échange devra durer 3 ans, dans le but de faciliter les investissements entre les deux pays. Il devrait également permettre de promouvoir la stabilité financière des deux économies. Cet accord devrait également permettre à l’Etat nigérian de dynamiser ses le volume des échanges commerciaux avec l’Empire du milieu, grâce à une amélioration des règlements commerciaux bilatéraux.
La Banque fédérale allemande fait entrer le yuan dans ses réserves
Europe, MONDE

La Banque fédérale allemande fait entrer le yuan dans ses réserves

La Bundesbank va placer une partie de ses réserves de change en yuan, contribuant à l'internationalisation de la devise chinoise. "Le directoire de la Bundesbank a pris en juillet 2017 la décision d'investir à l'avenir dans le renminbi", a indiqué le 15 janvier, la banque centrale de la première économie de la zone euro, à l'Agence France Presse. Les premières opérations devraient intervenir "à l'issue de mesures techniques et d'organisation", d'après la banque, qui n'a donné aucun détail sur le montant devant  être investi ni la date des premiers placements. "La décision d'accepter le renminbi fait partie d'une stratégie de diversification à long terme et reflète le rôle accru de la monnaie chinoise dans le système financier mondial", a indiqué Joachim Wuermeling, membre du direc...
Xi Jinping assure une ouverture du marché national
ECONOMIE

Xi Jinping assure une ouverture du marché national

Dans son rapport de présentation, le président Xi Jinping a indiqué que son économie « ne va pas fermer ses portes au monde », mais plutôt « s'ouvrir encore davantage », promettant un traitement "équitable" aux entreprises étrangères présentes en Chine. « L'ouverture nous amène le progrès, la fermeture nous ramène en arrière. La Chine ne va pas fermer ses portes au monde, mais s'ouvrir encore davantage », a-t-il assuré. Ce dernier a assuré que le gouvernement « protégera les droits et intérêts légitimes des investisseurs étrangers et toutes les entreprises enregistrées en Chine seront traitées sur un pied d'égalité et équitablement ». Xi Jinping s'est donc engagé à « développer un nouveau modèle commercial et industriel » pour le géant asiatique, assurant que « l'ouverture amène le p...
Beijing se réjouit de la baisse des fuites des capitaux
ECONOMIE

Beijing se réjouit de la baisse des fuites des capitaux

Les sorties de capitaux ont nettement ralenti entre janvier et mars 2017. De plus, les flux d'investissement à l'étranger ont été plus équilibrés d’après l'autorité chinoise de régulation des changes. Cette réduction a permit d’alléger la pression baissière sur le yuan et a ramené les réserves de change au-dessus du seuil des 3’000 milliards de dollars (2'820 milliards d’euros). Une bonne nouvelle pour Beijing qui a engagé de nombreuses mesures afin d’endiguer cette fuite massive des capitaux hors du pays. D’autant que « les anticipations d'une nouvelle dépréciation du yuan ont fortement diminué » a indiqué le porte-parole de l'Administration d'Etat des changes (SAFE), Wang Chunying, lors d'une conférence de presse. Les banques commerciales ont vu leurs ventes nettes de renminbi d...
Chute record des réserves de change en 2016
ECONOMIE

Chute record des réserves de change en 2016

Les réserves de devises étrangères ont chuté de près de 320 milliards de dollars (292,2 milliards d'euros) en 2016. Les colossales réserves de change du pays, considérées comme les plus importantes du monde, sont tombées à 3'011 milliards de dollars (2'750 milliards d'€) fin décembre, a indiqué l'Administration nationale des devises étrangères. Pour le seul mois de décembre 2016, la chute a été de 41 milliards de dollars, pour le sixième mois consécutif, glissant à des niveaux plus vus depuis 2011. "Les efforts de la banque centrale pour stabiliser le yuan constituent la raison principale pour laquelle les réserves ont chuté" en 2016, a indiqué un responsable de l'Administration nationale des devises étrangères. D'après l'administration, "les réserves en devises étrangères ont été...
Les devises étrangères, nouveau refuge des ménages
ECONOMIE

Les devises étrangères, nouveau refuge des ménages

Entre janvier et novembre 2016, les dépôts bancaires en devises étrangères détenus par les ménages ont augmenté de près de 32%, en raison de la chute du yuan. Le taux de croissance des dépôts en yuan et autres monnaies a quadruplé, au moment où le monnaie chinoise subit une fuite importante de capitaux. Celle-ci s'explique par l'affaiblissement du yuan et de la hausse des taux d'intérêt américains. Tous s'inquiètent de la conjoncture économique du géant asiatique. Bien que les dépôts en monnaie étrangère des ménages en Chine restent faibles, le montant le montant présent sur les comptes en devises étrangères et concernant les autres actifs offshore sont très élevés pour les entreprises, les banques et les riches particuliers. De plus, à la fin novembre, 2016 les ménages avaient 11...
Accord monétaire entre la Chine et l’Egypte
Afrique, ECONOMIE, MONDE

Accord monétaire entre la Chine et l’Egypte

La Banque Centrale Égyptienne et la Banque Populaire de Chine ont signé pour leurs pays respectifs, un accord bilatéral d'échange de devises pour trois ans, afin de stimuler le commerce bilatéral. L'accord, d'une valeur de 18 milliards de yuans (environ 2,6 milliards de dollars), pourrait faire l'objet d'une reconduction par consentement mutuel, a précisé la Banque Centrale Égyptienne dans un communiqué. "Le swap de devises est un arrangement mutuellement bénéfique pour les deux pays, reflétant le soutien de la Chine au programme de réformes économiques de l'Egypte", a indiqué cette dernière. Les détails de l'accord n'ont pas été révélé, mais économistes et importateurs estiment que cela devrait développer le commerce bilatéral, qui a atteint 9,1 milliards d'euros en 2015. Mais pl...
Le yuan, monnaie internationale de réserve
ECONOMIE

Le yuan, monnaie internationale de réserve

Les prévisions de croissances publiées ce mardi 4 octobre, interviennent quelques jours après l'annonce  par le FMI d'une intégration de la monnaie nationale, le yuan, dans le panier des devises de réserve. En dépit de cette intégration, le Fonds monétaire international a indiqué que les réformes financières devaient s'accélérer, et l’ouverture de ses marchés devait réellement convaincre les investisseurs étrangers. En effet, la devise restant difficilement convertible et suspendue à l’interventionnisme du gouvernement. Le yuan est depuis samedi officiellement partie intégrante de l’unité de compte du Fonds monétaire international, les droits de tirage spéciaux (DTS), rejoignant le dollar, l’euro, la livre britannique et le yen japonais. Il s'agit là d'une "étape historique" pour l’inte...
L’usage de yuan en recul
ECONOMIE

L’usage de yuan en recul

Selon la société financière Swift, les investisseurs s'inquiètent de la dépréciation de la monnaie chinoise, le yuan (renminbi) et de la politique de changes de Beijing. Raisons pour lesquelles, l'usage du yuan dans les paiements internationaux a nettement reculé en juin. Le renminbi a été utilisé le mois dernier dans 1,72% des transactions internationales, contre 1,90% en mai, d'après le rapport de Swift, présenté à la presse ce 21 juillet. En valeur, le volume des transactions transfrontalières en yuans a progressé en juin de seulement 0,19% par rapport à mai. A contrario, l'ensemble des devises ont grimpé de 10,3%. Le yuan reste toutefois à la 6ème place des devises les plus utilisées. Ces résultats s'expliquent par les "spéculations persistantes et contradictoires sur la dépréciatio...
Les réserves de changes s’envolent en juin
ECONOMIE

Les réserves de changes s’envolent en juin

Selon les dernières données économiques de la Banque Populaire de Chine, les réserves de devises étrangères du pays ont "rebondi de façon inattendue" en juin, après avoir atteint en mai leur plus bas niveau depuis 2011. La Chine détient les réserves de changes, les plus importantes au monde, après chute de 28 milliards de dollars en mai, elles ont augmenté de près de 13 milliards de dollars (11,31 milliards d'euros); pour atteindre, en juin, 3'210 milliards de dollars (2792,7 milliards d'euros). Ce rebond a surpris les analystes sondés par Bloomberg, qui anticipaient un nouveau repli de 20 milliards de dollars (17,4 milliards d'euros). Cette embellie s'expliquerait pas les fluctuations dues au Brexit (sortie du Royaume-Uni de l'Union Européenne). Pour d'autres économistes, les réserves d...