Le ministre de la Santé du Japon Katsunobu Kato a annoncé ce 12 février le premier décès d’un citoyen japonais porteur du nouveau coronavirus.

Les autorités restent prudentes sur la cause de la mort de cette femme de 80 ans, vivant dans la préfecture de Kanagawa, limitrophe de Tokyo.

La préfecture avait été découvert le 15 janvier le premier cas de pneumonie lié au coronavirus sur le territoire japonais.

Un trentenaire avait dû être hospitalisé le 10 janvier pour une forte fièvre et d’autres symptômes. Il était rentré quelques jours plus tôt après un séjour à Wuhan.

« La relation entre le nouveau coronavirus et la mort de cette personne n’est pas encore établie », a déclaré le ministre.

« Il s’agit du premier cas de décès d’une personne ayant été testée positive », a-t-il précisé.