Le vice-Premier ministre chinois, Liu He, et la secrétaire américaine au Trésor, Janet Yellen, se sont rencontrés le 18 janvier à Zurich.

Cette rencontre avait pour but de « mettre en œuvre l’important consensus atteint à Bali par les chefs d’Etat des deux pays et renforcer la coordination des politiques macroéconomiques et financières« , a déclaré un porte-parole du ministère chinois du Commerce.

« Les équipes économiques et commerciales de la Chine et des Etats-Unis ont maintenu une bonne communication », a indiqué le porte-parole lors d’un point presse le 16 janvier.

Pour Janet Yellen, « face à des perspectives économiques mondiales compliquées, il y a un besoin urgent pour les deux plus grandes économies au monde de communiquer étroitement sur les conditions macroéconomiques et financières mondiales et d’échanger des vues sur la façon dont nous répondons à différents défis ».

La cheffe de l’économie des Etats-Unis prévoit de se rendre en Chine, en compagnie d’Antony Blinken, a annoncé Washington. Pour Liu He, la rencontre a été « constructive », alors que les deux pays tentent de réchauffer leurs relations. D’autant que Janet Yellen a souligné la responsabilité qu’ont les Etats-Unis et la Chine de montrer qu’ils peuvent « gérer leurs différences » malgré leurs « points de désaccord ».

« Nous ne devons pas laisser les incompréhensions, en particulier celles venant d’un manque de communication, détériorer inutilement nos relations bilatérales économiques et financières », a-t-elle ajouté.

De son côté, Liu He a souhaité « une communication sérieuse » et « une coordination sur les affaires macroéconomiques, le changement climatique et autres questions d’intérêt mutuel ».

« Comme l’a dit le président Xi Jinping, nous avons tous une seule planète et il y a toujours plus de solutions que de problèmes », a-t-il poursuivi. Ce dernier a affirmé que « la relation Chine-Etats-Unis est hautement conséquente » aux yeux de Pékin. « Quelle que soit la façon dont les circonstances changent, nous devons toujours maintenir le dialogue », a-t-il assuré.

Cette rencontre en Suisse visait à permettre à la ministre américaine et à son homologue chinois de discuter de questions économiques à l’heure où de nombreux dirigeants politiques se trouvent à Davos (GR) pour le Forum économique mondial (WEF). Il s’agissait également de s’accorder sur certains points de tension avant la visite d’Antony Blinken en Chine, début février 2023.

Les tensions ont atteint leur paroxysme en août dernier, après la visite de la présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, à Taïwan. Pékin avait alors lancé des manoeuvres militaires d’une ampleur inédite autour de l’île, afin de rappeler sa souveraineté sur le territoire. Mais la Chine et les Etats-Unis tentent désormais de réchauffer leurs relations, afin d’éviter une escalade et une possible confrontation militaire.