Du 22 avril au 16 mai 2021 se tenait le concours de dessin «Dessine-moi la ville de Dongguan de demain, protectrice de l’environnement» à l’attention des jeunes de 12 à 18 ans en France, en Allemagne et en Italie. Le jury a eu la difficile tâche de départager des dessins de très haute qualité dans chaque pays. Trois gagnants ont su marier avec brio nature, urbanisation et avenir.

Lire aussi : La ville chinoise de Dongguan organise un concours européen de dessin pour les 12-18 ans

La ville chinoise de Dongguan, « Change things, save the earth », ville test du développement durable en Chine, avait lancé le 22 avril dernier, à l’occasion de la journée mondiale de la terre, un concours européen de dessin « Dessine-moi la ville de Dongguan de demain, protectrice de l’environnement » à l’attention des jeunes de 12-18 ans.

Les participants ont dû imaginer la ville de Dongguan en 2050, portée par toutes ses innovations en faveur de l’environnement.

Les dessinateurs en herbe ont été nombreux à participer au concours de dessin. Le jury a eu la difficile tâche de départager des dessins de qualité. Très différents les uns des autres, mais tous très originaux, les dessins illustrent une vraie vision de l’avenir et montrent à quel point la protection de l’environnement est essentielle pour ces jeunes qui feront la terre de demain.

Et c’est en ce jour de la Journée Internationale de la Diversité Biologique 2021 que les gagnants du concours sont annoncés. Margaux Delacroix, 15 ans, pour la France, Lorenzo Bellamoli pour l’Italie et Johanna Griesbeck, 15 ans, pour l’Allemagne sont les heureux gagnants du concours européen de dessin de la ville de Dongguan.

« Nous avons été impressionnés par la qualité esthétique des dessins et par l’imagination et par l’imagination et l’implication de leurs auteurs, ce qui démontre l’intérêt grandissant que ces jeunes portent aux questions de développement durable et au monde dans lequel ils vivent. La place importante de la nature et son traitement à la fois partie prenante de l’architecture et de l’espace public nous conquis. La ville est ainsi représentée entre tradition et modernité baignée dans un océan de verdure. En favorisant une initiative créative portée par la jeunesse, Dongguan a offert la possibilité aux jeunes européens de donner leur vision du monde de demain qu’ils seront chargés de construire plus juste et plus durable », explique Jean-Pierre Raffarin, ancien Premier Ministre, Président du Jury.

Une notation en 4 critères

Les dessins ont été notés par le jury sur 4 critères (5 points chacun) : l’originalité, la compréhension du thème, les qualités artistiques et les qualités poétiques. Le dessin gagnant de chaque pays a été celui qui a obtenu la note la plus élevée. C’est Margaux pour la France qui a obtenu la note de 16/20 pour son dessin « entre tradition, modernité, nature et poésie ».

Un prix à la découverte de Dongguan

Si les règles sanitaires de chaque pays évoluent positivement les vainqueurs pourront effectuer un voyage en Chine, à Dongguan avec deux personnes de leur choix à la découverte de la ville, de son environnement, de sa culture, de son patrimoine ancestral, de ses technologies et de ses innovations en matière de développement durable. Sinon, les récompenses seront sous forme de cadeaux technologiques High Tech et culturels.

Un jury d’exception

C’est un jury d’exception qui a souhaité soutenir le concours de dessin de Dongguan pour les valeurs écologiques et de partages qu’il véhicule. Ils sont donc 9 personnalités de haut rang à avoir répondu présent pour que la ville de Dongguan, qui a été reconnue par les Nations-Unies (PNUE-UNEP) « cité-jardin internationale » et qui a mis la protection de l’environnement et le développement durable au cœur de ses préoccupations et en a fait l’enjeu principal de son développement pour l’avenir, « soit prise en exemple par les autres pays européens » (Francesco Bandarin) :

  • Monsieur Jean-Pierre RAFFARIN Ancien Premier Ministre, Membre honoraire du Parlement et Président de la Fondation pour la Prospective et l’Innovation.
  • Monsieur Allain BOUGRAIN DUBOURG, Président de la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO), et représentant de Birdlife France
  • Son Excellence Monsieur Yves GAZZO, Président de l’Académie des Sciences d’Outre-Mer, Ambassadeur, Chef de la mission permanente de l’Ordre souverain de Malte Accrédité auprès de l’Union européenne.
  • Madame Laurence de RICHEMONT, Chef d’Unité planification et briefings, Directeur adjoint Planification, Finances, Données, DG Marché intérieur, Industrie, Entrepreneuriat et PME à la Commission européenne
  • Monsieur Francesco BANDARIN, Conseiller spécial du directeur général de l’ICCROM, conseiller principal de l’Aga Khan Trust for Culture (AKTC) et ancien sous-directeur général de l’UNESCO pour la culture
  • Monsieur Eudes RIBLIER, Président de l’Institut Français de la Mer
  • Monsieur Hanno RADEMACHER, Directeur de Programme Mairie de Wuppertal (jumelée à la ville de Dongguan)
  • Monsieur Philippe PYPAERT, Spécialiste de programme, Bureau régional de l’UNESCO pour la science et la culture à PEKIN
  •  Mme Sophie DIEBOLD, Chargée de mission INVEST DESK Chine, Hong Kong, Taiwan, ASEAN, Inde chez Business France et Présidente de l’Association « Passeport pour la Chine ».

Un concours pour marquer la Journée Internationale de la Diversité Biologique 2021

Lier ce concours européen de dessin de la ville de Dongguan à la Journée mondiale de la Terre pour son lancement et à la Journée Internationale de la Diversité Biologique pour sa clôture était avant tout un symbole pour rappeler combien l’environnement et sa préservation sont au cœur des préoccupations de la ville de Dongguan.

En effet, en plus de 40 ans, Dongguan est passée du statut de comté agricole à celui de ville industrielle. Ainsi, la relation entre la croissance économique et la conservation de l’écosystème a subi deux changements critiques.

Le premier est l’expansion continue de la ville au cours des premières étapes de l’industrialisation, qui a eu pour conséquence la destruction de l’écosystème naturel et la perte de l’habitat des animaux et des plantes sauvages. Le second est apparu avec la prise de conscience de préserver les écosystèmes et la transformation du modèle de développement économique adapté à la préservation de l’environnement et à sa réhabilitation.

Dongguan s’est engagée dans la construction de parcs forestiers, de parcs de zones humides et de réserves naturelles par le biais de politiques efficaces et d’un aménagement du territoire visant à protéger et à restaurer l’écosystème biologique.

Avec 21 parcs forestiers, 6 réserves naturelles, 25 parcs de zones humides, plus de 1 000 parcs et jardins, Dongguan est aujourd’hui l’un des « poumons verts » de la Chine. La ville de Dongguan prouve ainsi, comme l’a reconnu le programme des Nations-Unis pour l’environnement que son modèle de développement économique, axé sur l’innovation et les avancées technologiques, peut coexister avec la protection de l’environnement.

Citations du Jury Concours de dessins Dongguan

« Dans toutes les actions de coopération engagées dans le monde la place des jeunes est fondamentale car ils représentent l’avenir de nos sociétés dans leur devenir que ce soit dans le domaine de l’éducation, de la formation, de l’épanouissement culturel. Par conséquent il est tout naturel que la protection, la promotion des jeunes trouve une place pleine et entière au cœur de toutes les actions variées de l’Ordre Souverain de Malte dont l’une de ses deux raisons d’être depuis plus de 900 ans est de protéger les faibles et les malades. J’ai donc, à titre personnel été très intéressé par la démarche de la ville de Dongguan, la sensibilisation à l’environnement, invitant les jeunes à participer à un concours de dessins faisant appel à leur imagination créative. Cette démarche qui s’inscrit parmi les très nombreuses initiatives prises par la ville de Dongguan dans le domaine de la protection el’ environnement, restera très probablement gravée dans la mémoire de ces jeunes artistes en herbe qui auront contribué à leur manière à la sensibilisation à la protection de l’environnement de notre planète terre par tous les humains. Parmi ces derniers on dénombre 1,8 milliard de personnes âgées de 10 à 24 ans. Leur nombre devrait augmenter entre 2015 et 2030, environ 1,9 milliard de jeunes devraient avoir 15 ans. Ceci représente une chance car les jeunes d’aujourd’hui étant reliés les uns aux autres en temps réel, ils peuvent et ils souhaitent pour bon nombre d’entre eux contribuer et se mobiliser pour réaliser les objectifs de développement durable. »

Yves Gazzo

« Les efforts de Dongguan ont été salués par le programme international des Nations Unies pour l’environnement en lui donnant le titre de Cité Jardin Internationale, c’est une reconnaissance qu’il faut faire connaitre, porter au monde. Il faut que ce soit un exemple, en cela le concours de dessins est extrêmement utile. Moi qui me bats au quotidien pour que l’océan soit reconnu comme un bien commun de l’Humanité, – 95 % de la pollution de l’océan vient des terres – je crois essentiel que des villes de grandes agglomérations aient cette préoccupation de l’environnement et du développement durable et l’intègre dans leur stratégie fondamentale. Donc bravo à la ville de Dongguan. »

Eudes Riblier

« La ville de Dongguan est un exemple au niveau international de ce qu’une ville peut faire pour construire son devenir, son futur. Les jeunes sont ceux qui ont l’avenir dans leurs mains. Ce sont eux qui auront la responsabilité de gérer leur ville, de maintenir la qualité de la ville, de conserver leur patrimoine et de montrer au monde que le modèle fonctionne. Les jeunes en Europe montreront leurs dessins et ce sera le début d’une forme nouvelle de coopération entre générations. »

Francesco Bandarin

« Dès l’âge de 12 ans, je m’engageai dans la préservation de la biodiversité et le respect de l’environnement. Aujourd’hui, malgré les efforts de nombreuses associations le constat reste affligeant. Jamais tant qu’en ce début de siècle la nature a été aussi maltraitée. Trop souvent on pense qu’il s’agit de la rançon à payer pour atteindre le progrès. La ville de Dongguan démontre le contraire. En préservant la biodiversité, les zones humides, les espaces verts et des réserves, elle démontre que l’homme peut harmonieusement cohabiter avec la nature. Cette valeur d’exemple doit rayonner dans le monde en prouvant qu’il est possible d’offrir un futur durable. J’adresse à ce titre toute ma reconnaissance à la ville de Dongguan. »

Allain Bougrain Dubourg

« Les défis environnementaux actuels sont immenses et il faut saluer toutes les initiatives visant à améliorer notre quotidien et embellir l’avenir. Les réalisations de la ville de Dongguan y participent et c’est formidable. Je salue également l’implication des enfants dans ce beau projet et suis ravie d’être partie prenante de ce projet. »

Sophie Diebold

« Félicitations pour cette approche innovante qui permet de faire participer des jeunes à la création d’un environnement durable, dans le cadre de la Journée mondial de la Terre et de la Journée internationale de la biodiversité ! »

Laurence de Richemont

« Au cours des dernières décennies, Dongguan est devenu un centre manufacturier mondial et pourrait bien devenir un centre de croissance durable et de technologie dans les années à venir. C’est un bon signe que les urbanistes de Dongguan prennent en compte la vision des jeunes étudiants européens sur les villes durables et s’en inspirent. J’ai hâte de voir se dessiner un avenir vert à Dongguan ! »

Hanno Rademacher