Le nombre de résidents permanents dans la zone urbaine centrale de Beijing a baissé d’environ 728 000 pour atteindre 10,99 millions au cours des 10 dernières années, dans le cadre des efforts de Beijing pour améliorer la répartition de sa population.

Les données publiées le 19 mai par le gouvernement municipal ont montré que la population totale de Beijing avait atteint 21,89 millions l’an dernier après avoir augmenté en moyenne de 1,1% par an pendant une décennie, plus lentement que dans la décennie allant jusqu’en 2010.

Selon les données, la population de la ville a augmenté de 2,28 millions au cours des 10 dernières années. La population de la zone urbaine centrale représente 50,2% du total, en baisse de 9,5 points de pourcentage par rapport à 2010.

«Ce changement prouve l’efficacité des mesures de la ville pour créer une structure de population plus équilibrée dans ses 16 quartiers, avec un nombre croissant de personnes choisissant de vivre et de travailler en dehors du centre-ville central», ont indiqué les autorités municipales.

Les six districts les plus peuplés de l’année dernière étaient Chaoyang, Haidian, Changping, Fengtai, Daxing et Tongzhou, Tongzhou se classant pour la première fois dans le top six. Par ailleurs, Beijing comptait plus de 4,29 millions de résidents âgés de 60 ans ou plus en 2020, soit 19,6% de ses résidents permanents.

Selon Meng Jingwei, directeur du Bureau municipal des statistiques de Beijing, citant les données du septième recensement national réalisé l’année dernière, c’est 7,1 points de pourcentage de plus qu’il y a plus de 10 ans.

Selon les normes des Nations Unies, une région où les personnes âgées de 60 ans ou plus représentent 10% de la population est considérée comme une société vieillissante.

Les données du bureau montrent qu’il y avait 14,9 millions de personnes âgées de 16 à 59 ans à Beijing en 2020, soit 68,1% de la population, mais en baisse d’environ 443 000 par rapport à la décennie précédente.

Les autorités municipales ont indiqué que le niveau d’éducation de la population de Beijing est toujours en tête dans le pays, avec plus de 9 millions de personnes détenant des diplômes universitaires ou plus.

Près de 42% de la population de la capitale chinoise avait ainsi un diplôme universitaire en 2020, contre 31,5% en 2010.

En octobre 2020, le produit intérieur brut (PIB) de Beijing a atteint 2.580 milliards de yuans (348,66 milliards d’euros) au cours des trois premiers trimestres de 2020, en hausse de 0,1% en glissement annuel, ont déclaré mercredi les autorités locales.

«L’indicateur économique le plus suivi a augmenté après une contraction au cours du premier semestre de l’année», selon le bureau municipal des statistiques de Beijing.

Par secteur, la valeur ajoutée de l’industrie tertiaire a augmenté de 0,1% en base annuelle au cours des neuf premiers mois, contre une contraction de 3% au premier semestre de l’année, le secteur de la transmission de l’information, des logiciels et des services informatiques ayant augmenté de 12,9% et le secteur financier de 7%.

«Le taux de chômage urbain étudié de Beijing s’est établi à 4,5% au troisième trimestre, soit de 0,3 point de pourcentage de moins que celui du trimestre précédent», a déclaré Pang Jiangqian, chef adjoint du bureau.

Le revenu disponible par habitant de Beijing a atteint 51.772 yuans (6 730,36 euros) au cours de la période janvier-septembre, en hausse de 2,4% sur un an, d’après ce dernier.