Le candidat à la présidentielle du parti au pouvoir Lee Jae-myung a promis une politique de tolérance zéro contre la pêche illégale par les navires chinois dans les eaux sud-coréennes, lors d’une visite dans une unité de garde-côtes dans la ville portuaire occidentale d’Incheon.

Lee Jae-myung a fait cette promesse lorsqu’il a visité l’unité supervisant les îles et les eaux proches de la frontière maritime occidentale avec la Corée du Nord. La région connaît souvent des affrontements entre des garde-côtes et des pêcheurs chinois qui opèrent illégalement. Ces tensions ont entrainé la mort d’au moins un officier en 2011.

«Nous devons répondre de manière stricte et fondée sur des principes aux intrusions illégales dans nos eaux et aux activités de pêche illégales, et si nécessaire, capturer et saisir (les navires)», a déclaré le candidat du Parti démocrate.

Ce dernier a déploré le fait qu’une grande quantité de ressources humaines et financières sont consacrées aux opérations de contrôle.

La Corée du Sud et la Chine vont célébrer le 30e anniversaire des relations diplomatiques bilatérales en 2022. A cette occasion, le candidat souhaite que les deux pays travaillent conjointement pour éviter «un conflit inutile».

«Notre souveraineté territoriale et maritime doit être respectée et la sécurité de nos pêcheurs doit être protégée, ainsi que nos ressources halieutiques», a déclaré Lee Jae-myung.

«A partir de maintenant, nous devons répondre à la pêche illégale des navires chinois d’une manière davantage fondée sur des principes», a-t-il ajouté, décrivant sa position comme la position naturelle de toute nation souveraine.

Lee Jae-myung a évoqué la nécessité de protéger la vie des personnes et des garde-côtes, il a assuré que « nous devrons prendre des mesures fermes de tolérance zéro contre les actes de résistance par la force ».