« Le soutien du Club Formose européen au renforcement des liens entre Taiwan et la Lituanie est chaleureusement salué par le gouvernement et le peuple taïwanais », a indiqué le 24 décembre le ministère des Affaires étrangères, à Taipei.

Dans un courrier adressé aux présidents de la Commission européenne et du Conseil européen, le Club Formose appelle à soutenir le développement des liens entre la Lituanie et Taiwan. « Un tel geste est chaleureusement salué par le gouvernement et le peuple taïwanais », a indiqué le ministère des Affaires étrangères, à Taipei.

Regroupement de parlementaires membres de groupes d’amitié avec Taiwan dans leur parlement national ou au Parlement européen, le Club Formose a été fondé en 2019.

Ce courrier, signé par les co-présidents du club et par des membres du Parlement européen et de 24 parlements nationaux à travers l’Europe, fait part de sa solidarité avec la Lituanie face à l’intensification de la campagne de coercition politique et économique menée par la Chine.

Le Club rappelle ainsi que, depuis l’ouverture du Bureau de représentation taïwanais en novembre à Vilnius, la Lituanie a vu ses exportations bloquées par la Chine et ses diplomates contraints de quitter Pékin.

Le courrier fait part de « la vive inquiétude des parlementaires face aux tentatives manifestes de la Chine de désorganiser les chaînes d’approvisionnement en Europe« , selon le communiqué du gouvernement taïwanais.

« Cela se traduit notamment par le ciblage par Pékin d’entreprises allemandes dans le but de les contraindre à exclure de leurs produits les composants fabriqués en Lituanie, sous peine de se voir fermer les portes du marché chinois », a expliqué la lettre.

Taiwan est un partenaire crucial et fiable de l’Union européenne (UE) dans l’Indo-Pacifique, ont affirmé les signataires. Ceux-ci appellent l’UE à prendre des mesures concrètes pour soutenir la Lituanie tout en assurant les droits des Etats membres à développer des relations plus étroites avec Taiwan.

Ce courrier fait suite à celui, fin août, appelant déjà l’UE et l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN) à soutenir ce pays balte après sa décision de renforcer ses relations économiques et culturelles avec Taiwan.

D’après le ministère des Affaires étrangères, « Taiwan et la Lituanie sont des partenaires animés du même esprit et tous deux déterminés à approfondir leur amitié et à étendre leurs échanges. Le gouvernement, affirme le ministère, continuera à travailler avec les forces du bien dans le monde pour défendre en commun un ordre commercial international fondé sur des règles. »

Pour le porte-parole de la diplomatie chinoise, Zhao Lijian, « les tenants et aboutissants de ce qui s’est passé concernant la Lituanie sur la question de Taiwan sont clairs. La Lituanie viole de manière flagrante le principe d’une seule Chine et se place à l’opposé des normes fondamentales régissant les relations internationales et du consensus universel de la communauté internationale. Son plan est voué à l’échec« .

Ce dernier a indiqué lors d’une conférence de presse que « ce n’est qu’en corrigeant ses erreurs et en revenant sur la bonne voie de l’adhésion au principe d’une seule Chine que la Lituanie pourra sortir de la situation embarrassante actuelle ».

Zhao Lijian également souligné que le terme « Formose est un mot à forte connotation coloniale. Le programme d’un club comportant Formose dans son nom peut être facilement imaginé. Son battage publicitaire malveillant ne vaut même pas la peine d’être commenté ».