China Petroleum & Chemical Corporation (Sinopec) a organisé une cérémonie de lancement en ligne le 30 novembre dans les villes de Pékin, Urumqi et Kuqa pour annoncer officiellement le début de la construction du premier projet pilote d’hydrogène vert photovoltaïque de 10 000 tonnes en Chine, le Sinopec Xinjiang Kuqa Green Hydrogen Pilot Project (le « projet »).

Une fois achevé, le projet présentera une production annuelle d’hydrogène vert de 20 000 tonnes, ce qui en fera le plus grand projet de production d’hydrogène vert photovoltaïque au monde.

Action concrète de Sinopec en faveur des objectifs de la Chine en matière de « double carbone » et de développement écologique à faible émission de carbone, le projet revêt une grande importance pour la promotion du développement d’une chaîne industrielle de l’hydrogène vert, le développement économique et social de la région autonome ouïgoure du Xinjiang, la garantie de la sécurité énergétique et la poursuite de la transformation et de la mise à niveau de l’industrie énergétique en Chine.

Le projet consiste en une centrale de production d’hydrogène qui utilise directement la production d’énergie photovoltaïque à grande échelle. L’investissement total s’élève à 3 milliards de yuans (470,77 millions de dollars) et se compose de cinq sections principales : la production d’énergie photovoltaïque, la transmission et la transformation de l’énergie, l’hydrogène issu de l’électrolyse de l’eau, le stockage de l’hydrogène et le transport de l’hydrogène.

Dans le cadre du projet, Sinopec a prévu de construire

  • une nouvelle centrale photovoltaïque d’une puissance installée de 300 MW et d’une production d’électricité annuelle de 618 millions de kilowattheures,
  • une centrale de production d’hydrogène par électrolyse de l’eau d’une capacité annuelle de 20 000 tonnes,
  • un réservoir sphérique de stockage d’hydrogène avec une capacité de stockage de 210 000 mètres cubes standard,
  • un réseau de distribution d’hydrogène avec une capacité de 28 000 mètres cubes standard par heure (y compris les installations de transmission et de transformation d’énergie de soutien).

Le projet devrait être achevé et mis en service en juin 2023. L’hydrogène vert produit par la centrale sera fourni à Sinopec Tahe Refining & Chemical pour remplacer le gaz naturel et l’énergie fossile utilisés dans la production d’hydrogène. Les émissions de dioxyde de carbone devraient être réduites de 485 000 tonnes par an, et le projet contribuera au PIB local à hauteur de 20,4 millions de dollars américains (en moyenne) et générera 2,82 millions de dollars américains en recettes fiscales.

«L’énergie hydrogène est l’une des sources d’énergie propre qui présente le plus grand potentiel de développement. Ce projet pilote tire pleinement parti de l’avantage du Xinjiang en termes de richesse des ressources et constitue un projet clé pour Sinopec, qui souhaite créer l’entreprise numéro un dans le domaine de l’énergie hydrogène. Il s’agit également d’une réalisation stratégique majeure pour la coopération entre les entreprises locales et d’une grande importance pour la promotion du développement économique et social du Xinjiang, le progrès de la transformation énergétique, la garantie de la sécurité énergétique de la Chine et le soutien au développement durable de l’économie mondiale», a déclaré Ma Yongsheng, président de Sinopec.

Le projet présente quatre avantages majeurs : richesse des ressources, écologie et faible émission de carbone, application à grande échelle et avancées technologiques. Il s’agit d’un projet pilote de production et d’application d’hydrogène vert qui associe la production d’énergie éolienne et photovoltaïque, la transmission électrique verte, la production d’hydrogène avec de l’électricité verte, le stockage d’hydrogène, le transport d’hydrogène et le raffinage d’hydrogène vert.

Une fois terminé et pleinement opérationnel, le projet présentera une nouvelle voie de développement pour le raffinage de l’hydrogène vert et aura un effet majeur sur son application à grande échelle dans le but de réduire les émissions de carbone.

En outre, tous les principaux équipements et matériaux de base utilisés dans la construction du projet sont fabriqués en Chine, notamment les modules photovoltaïques, l’électrolyseur central de la production d’hydrogène par électrolyse de l’eau, les réservoirs de stockage d’hydrogène et les canalisations d’hydrogène, ce qui est essentiel pour le développement rapide de l’industrie chinoise des équipements de production d’hydrogène.

Dans le cadre de ses efforts pour atteindre les objectifs « double carbone », Sinopec a pris la tête du développement de l’industrie de l’hydrogène vert et promeut activement le développement écologique et faible en émissions de carbone de l’industrie pétrochimique. Sinopec, principal producteur d’hydrogène en Chine, produit actuellement environ 3,9 millions de tonnes d’hydrogène par an.

En termes de technologie d’hydrogène vert, Sinopec a mis en œuvre sa première station de production d’hydrogène MEP par électrolyse de l’eau auto-développée.