L’efficacité d’un médicament japonais destiné à traiter de nouvelles souches de la grippe pourrait être utilisé à plus grande échelle pour lutter contre le coronavirus Covid-19, a annoncée un fonctionnaire du ministère Sciences et des Technologies.

Ce médicament ne provoque pas d’effets indésirables, mais montre des résultats moins bons à un stade avancé de la maladie. Appelé favipiravir, ce médicament est utilisé par les autorités japonaises pour traiter de nouvelles souches de la grippe semble être efficace chez les patients atteints du Covid-19.

Interrogé par The Guardian, Zhang Xinmin, fonctionnaire du ministère chinois des Sciences et des Technologies, a indiqué que « ce médicament antigrippal développé par une filiale de l’entreprise Fujifilm présente des résultats encourageants lors d’essais cliniques à Wuhan et Shenzhen sur 340 patients ».

Les patients à Shenzhen testés positifs au coronavirus ont guéri quatre jours en moyenne après avoir pris le médicament, contre 11 jours en moyenne pour ceux qui n’ont pas été traités avec le favipiravir.

De plus, les radiographies ont confirmé des améliorations de l’état pulmonaire chez environ 91% des patients traités avec ce même médicament, contre 62% pour les autres. Cependant, une source du ministère japonais de la Santé a souligné que le médicament, également connu sous le nom d’Avigan, n’est pas aussi efficace chez les personnes qui présentent des symptômes plus graves.

«Nous avons donné de l’Avigan à 70 à 80 personnes, mais cela ne semble pas si bien fonctionner une fois que le virus est déjà bien développé», a précisé le journal The Guardian, citant le quotidien Mainichi Shimbun.

Le favipiravir nécessite l’approbation du gouvernement pour une utilisation à grande échelle pour les patients atteints du Covid-19, car il était initialement destiné à traiter la grippe. Le médicament pourrait être approuvé dès le mois de mai, «mais si les résultats de la recherche clinique sont retardés, l’approbation pourrait également être retardée».