Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a déclaré le 19 mars lors d’une conversation téléphonique avec son homologue chinois Wang Yi, que la France tirera des enseignements de l’expérience de la Chine dans la lutte contre le COVID-19.

Le ministre français a salué « la victoire fondamentale de la Chine dans la bataille contre le nouveau coronavirus », a indiqué l’agence de presse, Xinhua. Il a également remercié la Chine pour l’envoi de fournitures médicales à la France et la mobilisation de ressources pour répondre aux besoins de la France en matière d’approvisionnement en fournitures médicales.

A lire aussi : La Chine envoie un million de masques à la France

« La situation épidémique en France s’aggrave », a indiqué Jean-Yves Le Drian, ajoutant que son pays est disposé à tirer parti de l’expérience de la Chine pour prévenir et contenir la propagation du coronavirus et adopter des mesures fortes et efficaces pour vaincre l’épidémie le plus rapidement possible.

Le ministredes Affaires étrangères, Wang Yi

De son côté, Wang Yi a exprimé sa conviction que « la France gagnera finalement et définitivement la bataille contre le virus ». « La Chine et la France peuvent s’enorgueillir d’une tradition de soutien mutuel », a ajouté ce dernier.

Pour lui, « la Chine n’oubliera jamais le précieux soutien et l’aide de la France au peuple chinois dans sa lutte contre le nouveau coronavirus ». « Agissant au nom de l’amitié sino-française, la Chine a surmonté ses propres difficultés pour envoyer un lot de fournitures médicales en France », a expliqué Wang Yi à son homologue français.

Le ministre chinois a assuré que son gouvernement allait « tout mettre en oeuvre pour offrir à la France l’assistance nécessaire à ses besoins en matière d’approvisionnement (…) et développer la coopération bilatérale dans la prévention et le contrôle des maladies infectieuses émergentes, la virologie, la recherche sur les vaccins et d’autres domaines ».

Toutefois, Wang Yi a rappelé que de nombreux chinois d’outre-mer, notamment des étudiants, travaillent, étudient et vivent en France. « En tant que messagers de l’amitié sino-française, ils sont prêts à contribuer à la promotion de la coopération bilatérale », a-t-il assuré.

« Face aux défis posés par l’épidémie, l’Ambassade de Chine en France leur a fourni et continuera de leur fournir des soins et une assistance », a déclaré Wang Yi, qui souhaite que le gouvernement français accorde une attention particulière à leur santé et à leur sécurité, leur fournissant toute l’assistance nécessaire en matière de protection et de garantie médicale.

De son côté, Jean-Yves Le Drian a déclaré que « la France attachait une grande importance à la santé et à la sécurité des Chinois d’outre-mer et leur fournira sans le moindre doute assistance et soins, en particulier aux étudiants chinois ».