La Chine a diffusé des images de son nouveau submersible habité et stationné au fond de la Fosse des Mariannes.

La Chine a diffusé en direct le 20 novembre des images de son nouveau submersible habité, stationné au fond de la Fosse des Mariannes dans le cadre d’une mission historique dans les eaux les plus profondes de la planète.

Lire aussi : Un nouveau submersible va s’attaquer à la fosse des Mariannes

Le «Fendouzhe», nom qui signifie «lutteur», est descendu à plus de 10.000 mètres dans cette fosse sous-marine située dans le Pacifique occidental, avec trois chercheurs à son bord, selon la télévision publique chinoise CCTV.

Seule une poignée de personnes ont déjà visité le fond de la Fosse des Mariannes. Il s’agit d’une tranchée dans la croûte terrestre en forme de croissant qui fait plus de 2550 kilomètres de long et dont la profondeur dépasse la hauteur du Mont Everest.

Les vidéos tournées par une caméra sous-marine montrent le submersible chinois vert et blanc se déplaçant dans les eaux obscures, entouré de nuages de sédiments alors qu’il se pose lentement sur le fond marin.

Le Fendouzhe a effectué plusieurs plongées avant d’atteindre le fond. Il a d’ailleurs établi un record national de 10.909 mètres pour la plongée en eaux profondes habitée après avoir atterri sur le point le plus profond connu de la fosse, Challenger Deep.

Le record du monde, de 10.927 mètres, a été établi par un explorateur américain en 2019. La mission du 10 novembre a diffusé la première vidéo en direct au monde de Challenger Deep.

Le Fendouzhe, troisième submersible habité en eaux profondes de Chine, observe «les nombreuses espèces et la répartition des êtres vivants dans les fonds marins», selon les scientifiques à bord à CCTV.

Les chercheurs chinois vont collecter des spécimens pour leurs recherches, selon CCTV. D’autant plus que selon plusieurs études scientifiques, il existe des communautés florissantes d’organismes unicellulaires survivant sur des déchets organiques, qui s’étaient installés sur le fond de l’océan, mais très peu de gros animaux.

La mission mènera également des recherches sur les «matériaux des eaux profondes», d’après CCTV. Le Fendouzhe est censé établir des normes pour les futurs navires en eaux profondes de la Chine.

«Il faut plus de deux essais avant que nous puissions parler d’un véritable succès», a déclaré mardi à CCTV Zhu Min, un chercheur à l’Académie chinoise des sciences impliqué dans la mission.