La délégation française emmenée par François de Rugy à son arrivée à l’aéroport de Taïpei le 15 décembre 2021. Il s’agit la seconde délégation française à mener une visite à Taiwan.

Les six parlementaires, dont François de Rugy, doivent rencontrer la présidente Tsai Ing-wen lors d’un séjour qui s’achève le 19 décembre. Cette délégation de députés français est nouvelle marque de soutien de la part de la France pour que Taipei ait une place sur la scène internationale, malgré les protestations de Pékin.

Un porte-parole de Chine continentale a averti l’autorité du Parti démocrate progressiste (PDP) de Taiwan des conséquences de ses actions provocatrices afin de chercher à obtenir l' »indépendance de Taiwan ».

Ma Xiaoguang, porte-parole du Bureau des affaires de Taiwan du Conseil des Affaires d’Etat, a fait ces remarques en réponse à une question des médias, affirmant que la collusion de l’autorité du PDP avec des forces extérieures et ses actes de trahison de la nation chinoise pour rechercher l' »indépendance de Taiwan » entraîneraient de graves conséquences.

Taiwan constitue une partie de la Chine et le principe d’une seule Chine est une norme fondamentale régissant les relations internationales et un consensus de la communauté internationale, a souligné le porte-parole.

Réitérant la détermination de la Chine pour la réunification, le porte-parole a encouragé les quelques pays restants à choisir la voie correcte et à rompre les « relations diplomatiques » avec Taiwan dès que possible.

« Aucun individu ou force ne peut bloquer la tendance historique de la réunification complète de la Chine et du renouveau de la nation chinoise », a affirmé ce dernier.

La délégation de six élus de l’Assemblée nationale, conduite par l’ancien président de la chambre François de Rugy, doit rencontrer la dirigeante Tsai Ing-wen et s’entretiendront également avec le premier ministre Su Tseng-chang, le président du Yuan législatif You Si-kun, et le ministre des Affaires étrangères Joseph Wu. Ils seront en outre reçus aux ministères de l’Economie, de de la Santé et des Affaires sociales, des Affaires continentales, et de la Protection environnementale.

La visite a sans surprise été dénoncée par Pékin qui a rappelé sa revendication de souveraineté sur Taiwan. Le porte-parole du ministère des affaires étrangères, Zhao Lijian, a déclaré que « la Chine s’oppose fermement à tout échange officiel et politique entre Taïwan et des pays avec lesquels la Chine a établi des relations diplomatiques ».

Il s’agit de la deuxième délégation de parlementaires français venue à Taiwan cette année et c’est le dernier en date d’une série de voyages effectués par des responsables politiques européens et américains qui ont suscité la colère de Pékin.

La Chine a condamné en octobre la venue à Taipei de sénateurs français, emmenés par Alain Richard, accusant cette délégation de saper les relations entre Paris et Pékin. Les menaces n’ont pas empêché la visite et Alain Richard a qualifié à plusieurs reprises Taïwan de «pays».

Lire aussi : Des sénateurs français en visite à Taïwan malgré les «menaces» de la Chine

La délégation, conduite par François de Rugy, président à l’Assemblée nationale du groupe d’amitié France-Taiwan, a été accueillie par le ministre adjoint des Affaires étrangères, Tien Chung-kwang.

« Merci aux autorités taïwanaises de nous recevoir », a déclaré François de Rugy à l’aéroport international de Taoyuan. « Je viens avec cinq députés de plusieurs tendances politiques françaises. Nous avons voté à l’Assemblée nationale, après le Sénat, un texte qui soutient notre gouvernement pour que Taiwan soit représenté dans différentes organisations internationales, et nous souhaitions après ce vote pouvoir échanger ici même avec différents représentants des autorités taïwanaises, au premier rang desquels la présidente Tsai ».

Le député français a indiqué que « nous souhaitons avoir des échanges sur toutes les dimensions des échanges entre Taiwan et l’Union européenne et la France, d’un point de vue économique, culturel, et sur tous les enjeux qui concernent nos deux pays ».

Présente à Taiwan du 15 au 19 décembre, la délégation parlementaire française est composée, outre François de Rugy, des députés Jean-Luc Reitzer, Frédérique Dumas, Jean François Mbaye et Aina Kuric, tous membres de la commission des affaires étrangères de l’Assemblée nationale, ainsi que du député Jean-Louis Bricout, membre de la commission des finances.