Taïwan devrait acheter sept armes différentes aux États-Unis, provoquant la colère de la Chine, qui a exhorté les Etats-Unis à mettre fin immédiatement à leur projet de vente d’armes à Taïwan et à cesser les contacts militaires avec cette île.

chasseur F-19 américains achetés par Taïwan

Des mines, des missiles et des drones devraient être achetés par Taïwan, selon l’agence de presse britannique Reuters, qui a évoqué la composition des contrats d’armement que Taïwan s’apprêterait à passer auprès des États-Unis.

Taïwan a pour l’instant réfuté cet achat groupé sans remettre en cause l’existence de négociations. Mais s’ils sont avérés, ces contrats seraient historiques.

Washington n’a jamais cessé de fournir des armes à Taïwan mais le faisait jusqu’à maintenant au compte-gouttes pour ne pas froisser la Chine. Cette vente groupée serait donc une première dans la politique des États-Unis vis-à-vis de Taïwan.

Un tournant qui s’explique notamment par les tensions grandissantes entre la Chine et les Etats-Unis qui pousse Washington à se rapprocher de leur allié taïwanais. Mais pour Taïwan, ces contrats restent bienvenus.

Ces derniers mois, les manœuvres militaires de la Chine se sont amplifiées aux portes de l’archipel. La dirigeante de Taïwan, Tsai Ing-wen, cherche à moderniser son armée et compte pour ce faire largement sur les équipements américains.

Lire aussi : La Chine exhorte les Etats-Unis à cesser les ventes d’armes à Taïwan

De son côté, la Chine a exhorté les Etats-Unis à mettre fin immédiatement à leur projet de vente d’armes à Taïwan et à cesser les contacts militaires avec cette île.

« Les ventes d’armes américaines à Taïwan violent gravement le principe d’une seule Chine et les trois communiqués conjoints sino-américains, notamment le Communiqué du 17 août, constituent sérieusement une ingérence dans les affaires internes de la Chine et sapent la souveraineté et les intérêts sécuritaires de la Chine », a déclaré Zhao Lijian, porte-parole du ministère des Affaires étrangères de la Chine.

Ce dernier a indiqué lors d’un point presse que « la Chine s’y oppose fermement », exhortant les Etats-Unis à « reconnaître pleinement la nature très préjudiciable des ventes d’armes prévues, à respecter le principe d’une seule Chine et les trois communiqués conjoints sino-américains, à mettre fin immédiatement à leur projet de vente d’armes à Taïwan, et à cesser les contacts militaires avec Taïwan ».

« La Chine adoptera des réponses nécessaires en fonction de l’évolution de la situation », a assuré Zhao Lijian.