La Chine a été élue le 13 octobre au Conseil des droits de l’homme pour la période 2021-2023, lors de la 75ème Assemblée générale des Nations Unies.

Conseil des droits de l’homme des Nations Unies

« La Chine exprime sa profonde gratitude envers les États membres pour leur soutien, et félicite chaleureusement les autres membres élus », a indiqué un communiqué de presse publié par la mission diplomatique de Chine aux Nations Unies.

« La Chine a toujours attaché une grande importance à la promotion et à la protection des droits de l’homme. Tout en suivant une voie aux caractéristiques chinoises, elle a accompli de grandes réalisations en matière de développement des droits de l’homme », selon le communiqué.

La Chine avait déjà été membre du Conseil des droits de l’homme à quatre reprises, et profitera de cette nouvelle occasion pour continuer à défendre fermement le multilatéralisme et les objectifs et principes de la Charte des Nations Unies.

La Chine « participera de manière approfondie aux travaux du Conseil des droits de l’homme, fera activement la promotion des échanges et de la coopération internationale en matière de droits de l’homme, et s’opposera à la politisation des questions de droits de l’homme et aux pratiques de deux poids, deux mesures, afin de contribuer au développement sain des droits de l’homme dans le monde ».

Le Conseil des droits de l’homme, fondé en 2006, est l’organisation des Nations Unies chargée de la promotion et de la protection des droits de l’homme. Il s’agit d’un organe subsidiaire de l’Assemblée générale des Nations Unies, qui est composé de 47 États membres.

Les membres du Conseil sont élus par l’Assemblée générale pour un mandat de trois ans, et ne peuvent exercer que deux mandats consécutifs avant de devoir céder leur siège. La Chine a été élue cinq fois au Conseil des droits de l’homme, soit en 2006, 2009, 2013, 2016 et 2020.