Xinxiang Bailu, un chef de file mondial de la production de fibres cellulosiques artificielles, a annoncé le 4 février 2021 qu’elle vise à atteindre ses émissions maximales de carbone d’ici 2028, soit deux ans avant l’objectif national de plafonnement fixé à 2030.

L’entreprise située dans le centre de la Chine prévoit également de réduire ses émissions de carbone de 40% d’ici 2035, en plus d’atteindre la carbo-neutralité d’ici 2055. «En tant que principal producteur de fibres cellulosiques artificielles réagissant à l’objectif de carbo-neutralité de la Chine, nous créons des alliances avec nos partenaires industriels mondiaux pour lutter contre les changements climatiques», a déclaré Deshun SONG, directeur général de Xinxiang Bailu.

L’objectif a été annoncé dans le cadre des efforts de la Chine en faveur de la croissance verte. Le gouvernement central a mentionné que l’atteinte de la carbo-neutralité d’ici 2060 et le plafonnement des émissions de carbone d’ici 2030 constituent deux objectifs importants de la Chine. Ceux-ci ont été présentés lors de la 75e session de l’Assemblée générale des Nations unies tenue récemment.

Pour atteindre cet objectif, Xinxiang Bailu mettra en oeuvre un plan d’action pour le climat visant à réduire les émissions de carbone générées pendant la production, plan qui sera conforme à l’Accord de Paris et à l’initiative Climate Stewardship 2030 du conseil national du textile et des vêtements de Chine (CNTAC).

Le plan d’action prévoit également la divulgation régulière d’informations relatives au carbone en tant qu’entreprise cotée en bourse et le développement à émissions de carbone nulles de produits contenant des fibres cellulosiques artificielles d’ici 2022 afin de réduire l’empreinte carbone des clients de la chaîne d’approvisionnement, en soutien au groupe de travail portant sur l’analyse du cycle de vie du conseil national du textile et des vêtements de Chine.

Laila Petrie, présidente-directrice générale de l’organisation environnementale 2050, a déclaré qu’elle était heureuse de voir de plus en plus d’entreprises textiles chinoises se joindre à l’action en faveur du climat, et a félicité Xinxiang Bailu pour cette décision. Elle a affirmé que les entreprises de production qui parviennent à atteindre une véritable décarbonation constitueront un moteur efficace de la transition climatique dans la chaîne de valeur mondiale des textiles.

Zhang Zixin, secrétaire général de la Collaboration chinoise pour une viscose durable (CV), a déclaré : «nous sommes ravis que ce membre de la CV montre la voie au lieu de suivre le mouvement. L’engagement de Xinxiang Bailu a joué un rôle particulièrement exemplaire pour les membres du CV, de même que pour l’ensemble de l’industrie de la cellulose. La pandémie de COVID-19 nous a appris que, lorsque nous sommes confrontés à une crise collective, il ne faut pas rester isolé. Notre industrie peut en faire plus pour le climat de manière collective que de façon isolée», a ajouté Deshun SONG de Xinxiang Bailu.

La société collaborera avec l’équipe responsable des objectifs de développement durable du conseil national des textiles et du vêtement de la Chine, le CV et d’autres partenaires clés dans le but de créer un groupe de travail sur l’action climatique visant à garantir la future carbo-neutralité de Xinxiang Bailu.