Peuplée de plus 1,3 millions d’habitants, la ville de Yiwu accueille pas moins de 3.000 africains, d’après Le Quotidien du peuple.

Entre les boutiques de bazin, d’œuvres d’art africain, les mosquées, et les restaurants halal, Yiwu est aussi et surtout le centre commercial de gros le plus populaire du monde, avec un port maritime situé à quelques kilomètres.

Plaques tournantes du commerce des marchandises chinoises vers le reste du monde, plus particulièrement l’Afrique, Yiwu attire de plus en plus les commerçants du monde. Le centre commercial, Yiwu International Trade city, a été construit en 1982 sur 4 millions de kilomètres carrés, et est composé de plus de 30.000 boutiques.

Plus de 400.000 types de produits sont disponibles, tels que les fleurs, jouets, bijoux, arts, lunettes, vêtements, chaussures, sculptures en bois, décorations, produits cosmétiques, électroniques, les automobiles etc.

Selon des statistiques, près de 1.500 conteneurs remplis d’équipements électroniques et sandales quittent chaque jour cet arrondissement, situé à plus de 1400 km de Beijing. Une bonne partie de ces produits divers est destinée à l’Afrique.

L’administration provinciale des douanes du Zhejiang affirmait que Yiwu a exporté 49,2 milliards RMB (6,6 milliards d’euros) de petites marchandises vers 50 pays africains contre 610 milliards de yuans (79,3 mds €) d’articles importés en 2015.

Ces chiffres évoluent tous les ans, en raison de la hausse du volume commercial global entre la Chine et le continent africain. Celui-ci a atteint 204 milliards de dollars (26,5 mds €) en 2018 contre 168,8 milliards de dollars (22 mds €) en 2015.