261’000 € envoyés par la Chine à Madagascar

par | Mai 15, 2015 | Afrique, Chine - Afrique, MONDE

Le gouvernement chinois a envoyé une aide financière de 261.000 euros (300.000 dollars) aux autorités malgaches, afin de soutenir « les victimes des cyclones à Madagascar ».

Cliquez sur l’image pour en savoir!

L’ambassadeur de Chine à Madagascar, Yang Min, a expliqué lors d’une cérémonie le 11 mai au bureau du Premier ministre de Madagascar, qu’en réponse « à l’appel de détresse par le Premier ministre Jean Ravelonarivo en février, l’ambassade de Chine a déjà fait don de 10.000 kilos de riz et 1.200 litres d’huile de cuisson pour les victimes ».

Le 16 janvier dernier et pendant une semaine, le cyclone Chedza s’abat sur les côtes ouest malgaches faisant 68 morts, 134.127 sinistrés et 45.676 déplacés. Le 28 janvier 2015 est décrété jour de deuil national en hommage aux victimes.

« Comme ami sincère et confiante de Madagascar, la Chine partage la souffrance du peuple malgache et pense toujours au sujet de la protection des victimes, donc nous donnons de nouveau une somme sans contrepartie de 300.000 de dollars », a indiqué l’ambassadeur, Yang Min.

Un geste qui a touché le Premier ministre malgache, Jean Ravelonarivo. Ce dernier a exprimé sa « gratitude pour la sympathie de la Chine pour le peuple malgache ». Présent lors de cette cérémonie, ce dernier s’est engagé à « faire bon usage de ce don précieux » et d’acheminer les secours aux familles des victimes.

De son côté, Ludovic Lomotsy, secrétaire exécutif du bureau national de gestion des risques et des catastrophes (BNGRC), a indiqué que cette somme permettra également « de venir en aides aux victimes de la sécheresse dans le sud du pays, de prendre en charge plus de 400 personnes toujours sans abri dans la capitale de Madagascar suite aux inondations et de se préparer à la venue de la prochaine période de cyclone entre octobre 2015 et avril 2016 ».

« Jusqu’ici, le BNGRC a recueilli autour de 1,2 milliard Ariary, environ 400.000 de dollars (348.000 euros) seulement, suite à la déclaration officielle de sinistre faite par le Premier ministre en février » a précisé Ludovic Lomotsy.

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :