Air China a vu son bénéfice net total grimper modérément au premier semestre, en raison de la hausse des prix du pétrole. la compagnie profite toutefois de l’essor du trafic de voyageurs.

Chute des bénéfices des compagnies aériennes

La compagnie a dégagé un bénéfice net de 3,92 milliards de yuans (525 millions d’euros)  sur la période janvier-juin, soit une hausse de 3,3% sur un an, selon un communiqué transmis à la Bourse de Hong Kong.

A l’instar des compagnies China Southern et China Eastern, Air China est sous pression, car seul le bénéfice net attribuable aux actionnaires s’affichait en recul de 3,8% sur un an, à 3,34 milliards de yuans (448 millions d’euros).

« En dépit de l’influence de facteurs défavorables, dont le vif rebond des cours du pétrole, le groupe est parvenu à enregistrer des résultats satisfaisants« , s’est cependant félicité le groupe.

En effet, la facture de kérosène de la compagnie s’est envolée de 40% entre janvier et juin 2017, entamant de presque 9% ses gains sur la période, a expliqué Air China.

D’ailleurs, la compagnie a également pâti de ses participations croisées avec la hongkongaise Cathay Pacific, qui a dévoilé mi-août des pertes massives au premier semestre.

Malgré cette conjoncture difficile, le chiffre d’affaires semestriel du groupe, dans le même temps, a bondi de près de 9% sur un an, à quelque 58 milliards de yuans (7,40 milliards d’euros).

De plus Air China continue de profiter de l’expansion du trafic aérien dans le pays, dopé par l’essor de la classe moyenne et le développement du tourisme.