La Nouvelle banque de développement des BRICS a annoncé le déblocage  de plus de 90 millions d’euros pour financer plusieurs projets de ses pays membres.

Le conseil d’administration de la Nouvelle banque de développement (NBD) du groupe des BRICS  a approuvé le financement de quatre nouveaux projets pour un montant total de 1,4 milliard de dollars (environ 1,17 milliard d’euros). L’un de ces quatre prêts, de 460 millions de dollars (plus de 380 millions d’euros), sera alloué à la Russie pour le développement de son système judiciaire.

« Dans le cadre du projet, la NBD débloquera à la Russie un crédit souverain de 460 millions de dollars en vue d’améliorer les infrastructures pénitentiaires et d’implanter dans le système judiciaire les technologies informatiques dans le cadre du programme fédéral de développement du système pour 2013-2020 », a indiqué la NBD, dans un communiqué.

Leonid Gusev, chercheur au centre d’analyse de l’Institut des relations internationale de Moscou, a expliqué à l’agence de presse Xinhua, que « la NBD des BRICS est complémentaire pour le système actuel de finance internationale ».

Créer en juillet 2014, l’objectif est de financer les grands projets d’infrastructures au sein du groupe des BRICS et dans des pays émergents. Le siège de l’institution se trouve à Shanghai et détient un capital pouvant atteindre 100 milliards de dollars (89 milliards d’euros).

« La Nouvelle Banque de développement des BRICS a une vaste perspective. Afin que la NBD soit un puissant instrument servant à financer les investissements dans les infrastructures et les projets de développement durable, les pays membres doivent coordonner leurs efforts » a assuré Leonid Gusev.