La province centrale du Hubei, épicentre de l’épidémie de coronavirus, a enregistré une baisse de 39,2% de sa production économique au premier trimestre par rapport à l’année précédente. Cette chute s’explique par la forte baisse de la fabrication et la quarantaine de deux mois.

L’épidémie soudaine du nouveau coronavirus a eu un impact sans précédent sur le développement économique et social de la province, la plupart des indicateurs économiques ayant fortement baissé au premier trimestre, a annoncé le bureau des statistiques du Hubei.

Les autorités centrales ont bloqué le Hubei pendant la majeure partie du premier trimestre pour endiguer la propagation du coronavirus hautement contagieux, ce qui a ralenti son économie. La capitale provinciale de Wuhan, à l’origine de l’épidémie, représente près de 10% des véhicules fabriqués en Chine et abrite des centaines de fournisseurs de pièces.

La production manufacturière du Hubei a chuté de 45,8% en janvier-mars par rapport à l’année précédente, entraînée par des effondrements dans les industries de l’automobile, des machines électriques et de l’équipement général, selon le bureau des statistiques.