Communiqué – En visite dans la capitale chinoise, Beijing, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a encouragé jeudi le pays à continuer sur la voie de la transformation et des réformes, notamment en créant l’espace nécessaire pour que la société civile puisse jouer un rôle crucial.

S’exprimant lors d’une conférence de presse conjointe avec le Ministre des affaires étrangères du pays, Wang Yi, le chef de l’ONU a salué « les transformations remarquables traversées par la Chine et les précieuses contributions du pays aux travaux de l’ONU » au cours de ses 10 années en tant que Secrétaire général de l’Organisation.

Ban Ki-moon a encouragé la Chine à continuer dans ce sens, notamment en créant « l’espace nécessaire pour que la société civile puisse jouer un rôle crucial ».

« Les écologistes, avocats et défenseurs des droits humains, les groupes de vigilance et autres groupes de la société civile peuvent agir en tant que catalyseur du progrès social et de la croissance économique », a affirmé le Secrétaire général.

Il a notamment insisté sur la capacité de ces derniers à représenter les divers intérêts de la population et à faire entendre la voix des personnes vulnérables et marginalisées. « De même que des médias libres et indépendants, ils peuvent conduire à davantage de responsabilisation et aider ainsi l’Etat à être plus efficace et renforcer sa réputation aux yeux du peuple », a dit le Secrétaire général.

Il a ajouté dit que le monde allait désormais attendre de la Chine qu’elle complète ses « progrès économiques remarquables » en donnant à ses citoyens « une voix à part entière et un rôle » dans la vie politique du pays.

Par ailleurs, M. Ban a déclaré avoir abordé au cours d’un entretien privé avec M. Wang, peu avant la conférence de presse, la situation dans la péninsule coréenne, un sujet qu’il a qualifié de « préoccupation majeure pour la région et pour le monde ».

« J’ai continué à plaider en faveur du dialogue comme étant la meilleure voie pour briser le cycle de la provocation », a déclaré M. Ban.

Il a d’autre part mentionné avoir abordé avec le Ministre des affaires étrangères la question des conflits territoriaux en mer de Chine méridionale. « En tant que Secrétaire général, je ne peux pas faire de commentaire sur une affaire d’arbitrage pour laquelle une décision doit être rendue d’ici peu », a-t-il dit.

« Mais j’ai toutefois insisté auprès du Ministre Wang, comme je l’ai fait avec tous les autres pays concernés, sur la nécessité de résoudre leurs différends de manière pacifique et d’éviter toute escalade ou malentendu qui pourrait mettre la sécurité et le développement de la région en péril ».

Ban Ki-moon a par ailleurs fait part de ses « sincères condoléances » au pays, pour les pertes en vies humaines et les dommages causés par les récentes inondations dans plusieurs provinces du pays. Il a également espéré que « les nombreux déplacés puissent rentrer chez eux le plus tôt possible ».

« Les Nations Unies continueront à travailler avec la Chine et d’autres pays pour renforcer leur résilience et améliorer notre préparation, en cette période où les catastrophes sont de plus en plus fréquentes et d’une ampleur de plus en plus importante », a ajouté M. Ban.

Plus tard dans la journée, le Secrétaire général a participé à un événement pour célébrer le dixième anniversaire de la Convention relative aux droits des personnes handicapées. « Dix ans après son adoption, la Convention a permis de créer des sociétés plus inclusives pour les personnes handicapées et leurs communautés dans le monde entier », a salué.

Avec 165 Etats parties, la Convention relative aux droits des personnes handicapées, qui a été adoptée le 13 décembre 2006, est l’un des traités internationaux les plus largement ratifiés.