SHENZHEN, Chine--(BUSINESS WIRE)--Bluehole New Consumption, le plus important média chinois consacré au vapotage, publie aujourd'hui un avis sur la première cigarette électronique à système de pod fermé équipée de la technologie FEELM et autorisée par la FDA.



Vous trouverez l'article intégral ci-dessous :

Le 26 avril, la FDA (Food and Drug Administration) américaine a autorisé la commercialisation des pods à e-liquide aromatisé au tabac NJOY Ace. Il s'agit de la première cigarette électronique autorisée par la FDA équipée de bobines en céramique fabriquées par FEELM, la marque phare de technologie de vaporisation de SMOORE.

NJOY est partenaire de SMOORE depuis 2009. Le lancement de NJOY Ace a eu lieu en 2018. Son mécanisme intérieur, la première bobine de pulvérisation en céramique noire à film métallique au monde, a été conçu par FEELM. NJOY Ace est la première cigarette électronique et vapoteuse format pod à bobine en céramique autorisée par la FDA et cette autorisation de commercialisation atteste clairement du potentiel de réduction des effets nocifs de la bobine en céramique de FEELM. Selon la FDA, NJOY Ace est autorisé à la vente parce que « des analyses chimiques ont suffi à déterminer que les concentrations globales de composants nocifs et potentiellement nocifs (HPHC) dans l'aérosol de ces produits étaient inférieures à celles présentes dans la fumée des cigarettes à combustion. »

Conformément aux exigences liées aux PMTA (demandes de précommercialisation de produits du tabac), SMOORE a mis au point un système complet d'évaluation de sécurité et de tests analytiques, notamment en fondant le premier laboratoire d'analyses toxicologiques du secteur du vapotage, pour explorer les effets de l'exposition à la vapeur des cigarettes électroniques sur la santé au moyen de tests cytotoxicologiques et évaluer la réaction des cellules vivantes aux différentes composantes des vapeurs de cigarettes électroniques. La société a également établi la troisième génération de normes de sécurité internes SMOORE 3.0, qui couvrent l'ensemble des tests liés aux PMTA et de recherche de HPHC (composants nocifs et potentiellement nocifs) répertoriés par la FDA.

« L'idée qui sous-tend la PMTA est de mettre en évidence, de manière systématique et scientifique, les capacités de réduction de la nocivité du produit de vapotage et de démontrer que celui-ci est conforme aux principes de protection de la santé publique (APPH ou appropriate for the protection of the public health) », a déclaré le Dr Long, directeur du centre d'évaluation de sécurité et de tests analytiques de SMOORE. « Le fabricant doit confirmer le potentiel du produit à plaire aux fumeurs adultes tout en protégeant les jeunes et les non-fumeurs de l'addiction à la nicotine », ce qui pourrait expliquer que tous les produits de vapotage autorisés par la FDA sont aromatisés au tabac et que les produits aux arômes populaires ont tous fait l'objet d'un refus de commercialisation. Cela explique également pourquoi les fabricants de cigarettes électroniques se concentrent sur la reproduction de l'arôme du tabac et optimisent les capacités de réduction de la nocivité afin que leurs produits soient approuvés à l'issue d'une procédure PMTA. »

Selon Nielsen, Vuse a devancé Juul pour se classer numéro 1 des ventes de cigarettes électroniques aux États-Unis avec une part de marché de 35 % pendant les deux semaines closes le 9 avril 2022. Vuse Alto, le produit phare de Vuse, est également équipé de bobines en céramique FEELM. Numéro 3 sur le marché américain, NJOY représente près de 3,1 % de parts de marché. Un juge fédéral a cependant ordonné à la FDA de lui fournir des rapports d'avancement sur les PMTA introduites par les principales marques de vapotage. Plusieurs importantes marques de vapotage comme Vuse et Juul devraient recevoir leurs rapports de statut de la part de la FDA très prochainement.

Pour lire l'article original, rendez-vous sur : https://www.bluehole.com.cn/news/detail/49641

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.


Contacts

Chen Bianji
(86)13530848319