Communiqué de CCTV+ – L’Agence de presse vidéo CCTV (CCTV+) et le Centre international de communication de la presse chinoise (CIPCC) ont coorganisé l’Atelier mondial des médias à Pékin, mercredi, afin d’approfondir la compréhension mutuelle entre les médias chinois et étrangers.

Cet événement, placé sous le thème « Nouveau parcours vers la modernisation, nouveau chapitre de la coopération », a rassemblé 100 représentants des médias de 40 pays et régions.

«Visiter la Chine nous a apporté une ouverture et a mis en place un formidable canal pour apprendre à connaître la Chine en toute sincérité. Nous pouvons également partager la méthode et les pratiques chinoises avec d’autres pays avec l’aide des médias», a déclaré Ahmed Mohamed Saadeldin, présentateur de la chaîne égyptienne Neil TV, qui a partagé son expérience lors de l’événement.

Teng Yunping (Image de Une), président de CCTV+, a chaleureusement accueilli la presse internationale dans son discours d’ouverture. Il a déclaré qu’en tant que partie essentielle du China Media Group (CMG), CCTV+ a joué un rôle clé dans la sensibilisation à l’importance du 20e Congrès national du PCC et a exprimé sa volonté de travailler avec des partenaires médiatiques du monde entier, afin de valoriser leurs forces respectives et de rechercher un développement commun à l’avenir.

«Cet événement a créé une précieuse opportunité d’échange pour les deux parties (CCTV+ et le CCPI) et a établi une plateforme pour le renforcement des échanges et le partage d’expériences de communication sur la couverture d’événements importants», a déclaré Yu Lei, directeur du CCPI, lors de l’événement.

Au cours de la session d’étude de cas de l’événement, 14 délégués ont partagé leurs opinions et leurs expériences de reportage en Chine. Certains représentants des médias ont souligné que les pays occidentaux ont leurs propres perspectives, tandis que d’autres ont fait remarquer que les pays occidentaux peuvent avoir mal compris ou déformé les nouvelles concernant la Chine.

«Fournir des informations véridiques est notre responsabilité tout au long de notre carrière de journaliste», a déclaré Ruslan Kenjaev, rédacteur en chef adjoint du journal ouzbek Narodnoe Slovo (parole du peuple).

«Nous sommes des personnes indépendantes. Nous devons avoir notre propre jugement. Ainsi, nous devons garantir la véracité et l’objectivité des reportages et être en mesure de mieux présenter la véritable Chine à notre public», a déclaré Francisca Martinez Mateo, reporter de la chaîne de télévision Canal 6 au Mexique.

Après avoir écouté le discours du président Xi Jinping au 20e Congrès national du PCC, qui rendait compte des énormes changements dans le développement de la Chine, les reporters internationaux qui ont participé à l’atelier ont déclaré en avoir appris davantage sur la gestion, les plans et les stratégies du gouvernement chinois pour les cinq prochaines années. Cette expérience leur permettra de produire des reportages et des produits médiatiques plus précis pour le monde entier.

Tristan Duterte Nodalo de CNN Philippines a déclaré qu’avec la modernisation du journalisme et l’utilisation d’approches plus numériques, les journalistes sont désormais mieux équipés pour raconter et partager une meilleure histoire au reste du monde.

Source Photo – https://mma.prnewswire.com/media/1936468/Teng_Yunping_president_CCTV.jpg