De l’avis du Ministre des Affaires Étrangères de Chine, Qin Gang, le commerce bilatéral devrait dépasser 260 milliards de dollars américains en 2022.

Le Ministre chinois Qin Gang s’est exprimé le 11 janvier 2022 à Addis Abeba à l’occasion de la cérémonie d’achèvement, du nouveau siège du Centre Africain de Contrôle et de Prévention des Maladies (Africa CDC).

Lire aussi : Relations Chine-Afrique : le ministre Qin Gang à l’achèvement des travaux du siège du CDC africain

«Une fois de plus, les importations de la Chine en provenance d’Afrique augmentent plus rapidement que ses exportations vers l’Afrique. Cinquante-deux pays africains et la Commission de l’UA ont signé des documents de coopération « la Ceinture et la Route » avec la Chine. Des projets phares tels que le centre de conférence de l’UA, le siège du CDC Afrique, le chemin de fer Mombasa-Nairobi et le chemin de fer Addis-Abeba-Djibouti continuent d’émerger» a déclaré Qin Gang.

Des réalisations historiques

Selon le ministre de l’Empire du Milieu, des projets conjoints d’autoroutes, d’électricité, de communications et de ports couvrent toute l’Afrique. Cette coopération a contribué à renforcer la capacité de l’Afrique pour un développement indépendant et durable. «Nous sommes dans la 10e année depuis que le président Xi Jinping a mis en avant, en 2013, les principes de sincérité, de résultats réels, d’amitié et de bonne foi, et de poursuivre le plus grand bien et les intérêts partagés pour les relations de la Chine avec l’Afrique» a poursuivi Qin Gang. Au cours de la dernière décennie, sous la direction et l’engagement conjoints des dirigeants chinois et africains, les relations sino-africaines ont accompli des réalisations historiques qui ont impressionné le monde entier et sont entrées dans une nouvelle ère de construction d’une communauté de destin sino-africaine de haut niveau.

Le président Xi Jinping s’est rendu quatre fois en Afrique. Le sommet du FOCAC s’est tenu deux fois. «Nos deux parties ont travaillé ensemble pour faire avancer les dix plans de coopération, huit initiatives majeures et neuf programmes. Notre coopération contre le COVID-19 a donné de bons résultats. Tout cela incarne l’esprit dynamique de l’amitié et de la coopération sino-africaine. Tout d’abord, intensifions nos interactions en personne et la connectivité des idées. La pandémie sera terminée et nous pouvons entrevoir une lueur d’espoir» a souligné le chef de la diplomatie chinoise.

Possibilité d’élargissement de la coopération

La Chine continuera de suivre les principes de sincérité, de résultats concrets, d’amitié et de bonne foi, et de poursuivre le bien commun et les intérêts communs. «Nous élargirons les échanges et la coopération avec l’Afrique dans divers domaines et à tous les niveaux, y compris entre les gouvernements, les assemblées législatives, les partis politiques, les militaires et les localités», a rassuré Qin, avant de préciser que le gouvernement chinois encourage les entreprises et les Chinois à investir et faire du tourisme en Afrique.

«Nous fournirons plus de facilités pour rétablir les échanges de personnel dans les deux sens à un rythme plus rapide. Les dirigeants politiques africains, les responsables de la Commission de l’UA à différents niveaux et les Africains des milieux politiques, commerciaux et universitaires sont les bienvenus pour une visite en temps voulu. La Chine soutient l’Afrique du Sud dans sa présidence tournante des BRICS et soutient l’Ouganda dans l’organisation du Sommet des chefs d’État et de gouvernement du Mouvement des pays non alignés» a affirmé Qin Gang.

La Chine travaillera avec l’Afrique pour approfondir davantage le partage d’expériences et l’apprentissage mutuel en matière de gouvernance et de développement, et se soutiendra fermement sur les questions concernant nos intérêts fondamentaux et nos préoccupations majeures, afin de jeter des bases solides pour la construction d’une communauté sino-africaine de haut niveau avec un avenir partagé.

Lucien Embo, Journaliste d’investigation
Membre du Syndicat National des Journalistes du Cameroun (SNJC)