Colère de l’ambassade de Chine en France contre la publication d’un article sur le Xinjiang

par | Juil 5, 2021 | Europe, MONDE, Xinjiang

L’ambassade de Chine en France a dénoncé la publication du journal d’actualité pour les enfants de 10-13 ans, «Mon Quotidien», qui a publié à la Une «Les Chinois nous volent notre liberté» dans son édition du 30 juin 2021.  

Ainsi, le journal a mis en avant la phrase : «je n’ai pas envie d’être Chinois et de faire comme eux: torturer des gens, les emprisonner et les faire travailler de force…». Une pétition a été publiée en ligne pour demander le retrait de l’édition du 30 juin 2021 de «Mon Quotidien».

Tandis que de plus en plus de Chinois en France signent une pétition de protestation contre une publication française populaire pour enfants ayant récemment publié en première page un article mensonger sur le Xinjiang, une source proche du dossier a déclaré au Global Times que l’ambassade de Chine a exprimé son fort mécontentement et sa ferme opposition à la rédaction du journal.

«Mon Quotidien» a publié le 30 juin un article intitulé «Les Chinois nous volent notre liberté», reprochant au gouvernement chinois de restreindre la liberté des habitants du Xinjiang et de recourir au travail forcé.

Un dessin accompagnant l’article déclarait : «Je n’ai pas envie d’être chinois et de faire comme eux : torturer des gens, les emprisonner et les faire travailler de force…»

Le reportage montre aux enfants français «une Chine sombre, pleine d’oppression et de peur, pleine d’erreurs et de mensonges», a écrit le journal Global Times.

L’article citait également le «récit tragique» d’une femme ouïgoure vivant en France, Gulbahar Mahmutjan, affirmant avoir été détenue et soumise à divers sévices de persécution dans un centre de formation à son retour au Xinjiang.

Lire aussi : Le « Tribunal ouïghour » britannique entend plusieurs témoignages

«Les représentants des autorités chinoises à tous les échelons, notamment l’ambassade de Chine en France, ont à plusieurs reprises clarifié et réfuté les fausses informations diffusées par les médias occidentaux au sujet du Xinjiang».

«Il est honteux que les médias se détournent des faits et visent maintenant les enfants et les adolescents qui commencent à peine à se forger une vision du monde et qui n’ont pas encore la capacité de juger de manière indépendante ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas», ont déclaré des analystes cités par le Global Times

«Mon Quotidien» est recommandé par les écoles françaises et financé par le ministère français de la culture, de nombreux internautes ont dénoncé l’article, le qualifiant de «ridicule» et craignant qu’il ne suscite de la haine dans les écoles.

À l’écriture de cet article 4 561 ont signé la pétition. «Nous comprenons que la liberté d’expression est fondamentale en France, mais un journal comme Mon Quotidien doit exercer cette liberté avec responsabilité, vigilance et bon jugement, surtout quand ses lecteurs sont des enfants et des adolescents entre 10 ans et 13 ans», ont écrit les organisateurs de cette pétition.

«Sous le couvert d’une bande dessinée, cette Une pourrait susciter la haine contre les enfants chinois ou ceux d’origine chinoise dans les établissements scolaires, leur faire subir des propos discriminants et des violences, les exclure des groupes, les isoler…», ont-ils déploré.

Ces derniers ont demandé que «pour le bien de nos enfants, nous demandons donc au journal Mon Quotidien de retirer cette édition et de respecter sa propre devise: 100% faits, 0 opinions».

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :