lundi, février 26

Étiquette : travail forcé

L’Union européenne veut interdire les produits issus du travail forcé
Europe, MONDE, Xinjiang

L’Union européenne veut interdire les produits issus du travail forcé

Les produits issus du travail forcé seront interdits sur le marché de l'Union européenne, selon une prochaine législation qui vise notamment le traitement des Ouïghours par la Chine, selon un projet de l'exécutif consulté par l'agence de presse, Reuters. Les députés européens sont actifs depuis plusieurs mois pour la mise en place d'une législation bannissant les produits issus du travail forcé provenant d'un importateur ou d'une entreprise en particulier, d'une région particulière dans le cas du travail forcé soutenu par l'Etat, d'un site de production en particulier. La proposition de la Commission européenne, à laquelle s'était engagée Ursula van der Leyen en septembre 2021, ne va pas aussi loin que le souhaitaient les parlementaires. En effet, cette loi est soumise à des disposit...
Le rapport sur le Xinjiang de Michèle Bachelet pas encore publié
RÉGIONS SPÉCIALES, Xinjiang

Le rapport sur le Xinjiang de Michèle Bachelet pas encore publié

La Haute-Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme Michelle Bachelet a reconnu le 25 août ne pas savoir si son rapport très attendu sur le Xinjiang pourrait être publié avant la fin de son mandat le 31 août comme elle l'avait assuré. «Nous travaillons sur le rapport. J'avais pleinement l'intention de le publier avant la fin de mon mandat, et nous avons reçu des contributions substantielles du gouvernement que nous devrons examiner attentivement, comme nous le faisons chaque fois pour tout pays. (...) Nous faisons de notre mieux pour faire ce que j'ai promis», a-t-elle déclaré, en conférence de presse. Lire aussi : Washington critique la visite de Michelle Bachelet en Chine «Ai-je été sous pression? Nous avons toujours été sous pression de divers côtés, de tous les côtés et dans t...
La politique de Berlin vis-à-vis de la Chine critiquée par le patron de Volkswagen
Europe, MONDE, Xinjiang

La politique de Berlin vis-à-vis de la Chine critiquée par le patron de Volkswagen

Le ministère allemand de l'Économie a décidé en mai 2022 de ne plus accorder de garanties pour les investissements de Volkswagen dans la région autonome du Xinjiang, où Pékin est accusé de mener une politique sécuritaire stricte contre la minorité musulmane. Le président du géant de l'automobile Volkswagen, Herbert Diess, s'est dit «préoccupé» par la politique de fermeté du gouvernement allemand à l'égard de la Chine. Cette politique est selon lui peu propice au développement des échanges. Le gouvernement allemand a pour la première fois refusé de soutenir des investissements en Chine en raison de la situation des droits humains dans la province du Xinjiang, a indiqué le ministre de l'économie Robert Habeck, évoquant la possibilité de sanctions contre des responsables allemands. «...
Le G7 va condamner la Chine pour ses « pratiques économiques déloyales »
MONDE

Le G7 va condamner la Chine pour ses « pratiques économiques déloyales »

Le G7 va condamner les pratiques économiques déloyales de la Chine selon un haut responsable Maison Blanche, cité par l'Agence France Presse. Le G7 devrait également s'engager, poursuit ce haut responsable américain, à «accélérer les progrès dans la lutte contre le travail forcé». A l'issue de leur sommet en Allemagne, les dirigeants du G7 ont condamné le 28 juin les pratiques économiques déloyales de la Chine. Ils ont également promit une «approche coordonnée» pour faire face à la Chine, a indiqué à l'AFP un haut responsable de la Maison Blanche, qualifiant la démarche de «sans précédent». Les sept puissances vont condamner, «ce qui est sans précédent dans le contexte du G7, les préjudices causés par les directives industrielles non transparentes de la Chine qui faussent le marché»,...
ONU : des experts dénoncent des violations, ce que condamne Pékin
RÉGIONS SPÉCIALES

ONU : des experts dénoncent des violations, ce que condamne Pékin

Le 10 juin, des dizaines d'experts indépendants des droits de l'homme des Nations Unies ont exhorté le gouvernement chinois à «coopérer pleinement» avec le système des droits de l'homme des Nations Unies sur les allégations d'abus et leur accorder "un accès sans entrave" - en particulier aux prisons et aux centres de détention. "Le renforcement de l'engagement avec les experts indépendants des droits de l'homme et les mécanismes du Conseil des droits de l'homme est crucial pour l'application complète et transparente des obligations chinoises en matière de droits de l'homme", ont déclaré le groupe de plus de 40 experts, avant la 50e session du conseil, qui commence le 13 juin 2022. LES EXPERTS VEULENT UN RAPPORT SUR LE XINJIANG, LE TIBET ET HONG KONG Dans un communiqué, ils ont rappelé...
La Chine répond au rapport de l’OIT
RÉGIONS SPÉCIALES, Xinjiang

La Chine répond au rapport de l’OIT

La Commission d’experts de l’OIT a publié un rapport qui exprime une profonde inquiétude quant au traitement des minorités ethniques et religieuses en Chine, et en particulier au Xinjiang. Le rapport appelle le gouvernement chinois à revoir ou à modifier plusieurs de ses politiques nationales et régionales sur le Xinjiang en ce qui concerne le "travail forcé". Lire aussi : L’Organisation internationale du travail se dit «inquiétude» pour les minorités chinoises Pour le porte-parole du ministère chinois des affaires étrangères, Wang Wenbin, "la soi-disant 'base de données des victimes du Xinjiang' citée par la Confédération syndicale internationale dans le rapport est en fait un outil utilisé par les forces anti-chinoises pour attaquer la Chine en salissant le Xinjiang". Selon l...
Le chanteur Wang Junkai rompt ses liens avec Intel
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

Le chanteur Wang Junkai rompt ses liens avec Intel

Le fabricant américain de puces électroniques, Intel, pourrait commencer à ressentir les effets de la colère des chinois, après voir inviter ses fournisseurs à ne plus se fournir dans la région autonome du Xinjiang pour cause de «travail forcé» des Ouighours. Dans un contexte tendu à l’encontre d’Intel, l’ambassadeur de la marque en Chine, Wang Junkai, a annoncé son intention de mettre un terme à sa coopération avec la firme américaine et des mesures similaires pourraient être prises par ses partenaires chinois. "Alors qu’aucune décision n’a pour le moment été annoncée officiellement, la rupture de ces liens sert de sonnette d’alarme pour Intel et les autres entreprises étrangères, qui cherchent à saper les intérêts fondamentaux de la Chine tout en essayant de profiter du vaste march...
La contestation grandie en Chine contre la loi américaine sur le Xinjiang
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

La contestation grandie en Chine contre la loi américaine sur le Xinjiang

Les ministères du commerce et des affaires étrangères, ainsi que la Conférence consultative politique du peuple chinois se sont opposés à la loi américaine sur les produits issus du travail forcé des Ouïgours PÉKIN S'Y OPPOSE FERMEMENT La Chine s'oppose fermement à la promulgation par les Etats-Unis du prétendu "Acte de prévention du travail forcé aux Ouïgours", exhortant les Etats-Unis à corriger immédiatement cette erreur, a déclaré un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères. Lire aussi : Les Etats-Unis se ferment aux importations du Xinjiang "Cet acte noircit malicieusement la situation des droits de l'homme au Xinjiang en Chine au mépris des faits et de la vérité. Il viole sévèrement le droit international et les normes de base régissant les relations internat...
Les Etats-Unis se ferment aux importations du Xinjiang
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

Les Etats-Unis se ferment aux importations du Xinjiang

Le président américain Joe Biden a signé une loi interdisant l'achat de produits qui seraient issus du travail forcé des Ouïghours en Chine. La Maison Blanche a de nouveau mis en garde les entreprises américaines souhaitant fléchir face à Pékin. Le texte signé par Joe Biden prévoit le bannissement de produits fabriqués en totalité ou en partie dans la région autonome du Xinjiang, sauf si les entreprises sont en mesure de prouver que les produits n'ont pas été fabriqués avec du travail forcé. La loi met en avant les importations de trois produits particuliers tels que le coton, dont le Xinjiang est l'un des grands producteurs mondiaux; les tomates, également produites en masse dans la région; le polysilicium, un matériau utilisé dans la production de panneaux photovoltaïque...
La Chine dénonce les nouvelles sanctions économiques et commerciales américaines
Chine-Etats-Unis, MONDE, Xinjiang

La Chine dénonce les nouvelles sanctions économiques et commerciales américaines

"La Chine proteste fortement contre les pratiques d'intimidation des Etats-Unis et s'y oppose fermement, et exhorte la partie américaine à cesser immédiatement ses pratiques erronées", a déclaré un porte-parole du ministère du Commerce. Ce dernier a réagit aux sanctions économiques et commerciales américaines à l'encontre de la Chine, notamment l'inscription d'un certain nombre d'institutions et d'entreprises chinoises sur la "liste des entités" et l'adoption d'un projet de loi relatif au Xinjiang visant à interdire les importations en provenance la région. Lire aussi : Des sanctions américaines établies contre des responsables chinois au Xinjiang UNE LOI SUR LA PRÉVENTION DU TRAVAIL FORCE DES OUÏGHOURS Le Sénat américain a adopté une loi bannissant les produits issus du travail fo...
Des sanctions américaines établies contre des responsables chinois au Xinjiang
Chine-Etats-Unis, MONDE, Xinjiang

Des sanctions américaines établies contre des responsables chinois au Xinjiang

Les États-Unis ont imposé le 10 décembre des sanctions contre deux dirigeants accusés de «violations graves des droits humains» à l'encontre de la minorité musulmane ouïghoure dans la région du Xinjiang (nord-ouest). «Plus d'un million de Ouïghours et de membres d'autres minorités ethniques majoritairement musulmanes ont été détenus au Xinjiang» sous la direction d'Erken Tuniyaz, actuel président de cette région autonome, et de son prédécesseur Shohrat Zakir, a indiqué le ministère américain du Trésor. Le ministère a indiqué dans son communiqué avoir sanctionné la société SenseTime, spécialiste de la reconnaissance faciale et accusée de servir la surveillance policière au Xinjiang. Quelques jours auparavant, la Chambre des représentants a adopté un texte sur les importations du Xi...
Le Sénat américain interdit tous les produits en provenance du Xinjiang
Chine-Etats-Unis, MONDE, Xinjiang

Le Sénat américain interdit tous les produits en provenance du Xinjiang

Le Sénat américain a adopté le 15 juillet une loi pour interdire les importations de produits en provenance de la région chinoise du Xinjiang. Cette loi fait partie des efforts de Washington pour rendre la Chine responsable de ce que l'administration Biden qualifie de «génocide» envers la population ouïghoure et d'autres groupes musulmans. Les mesures ajoutent à la pression croissante sur les entreprises qui achètent des vêtements, du coton, des tomates et d'autres produits du Xinjiang, où le pouvoir central est accusé de détenir plus d'un million de membres de groupes ethniques majoritairement musulmans dans des camps de détention. Lire aussi :  La Chine réfute l'accusation de « génocide » au Xinjiang par les Etats-Unis Cette nouvelle loi sur la prévention du travail forcé chez l...
Colère de l’ambassade de Chine en France contre la publication d’un article sur le Xinjiang
Europe, MONDE, Xinjiang

Colère de l’ambassade de Chine en France contre la publication d’un article sur le Xinjiang

L’ambassade de Chine en France a dénoncé la publication du journal d’actualité pour les enfants de 10-13 ans, «Mon Quotidien», qui a publié à la Une «Les Chinois nous volent notre liberté» dans son édition du 30 juin 2021.   Ainsi, le journal a mis en avant la phrase : «je n’ai pas envie d’être Chinois et de faire comme eux: torturer des gens, les emprisonner et les faire travailler de force…». Une pétition a été publiée en ligne pour demander le retrait de l’édition du 30 juin 2021 de «Mon Quotidien». Tandis que de plus en plus de Chinois en France signent une pétition de protestation contre une publication française populaire pour enfants ayant récemment publié en première page un article mensonger sur le Xinjiang, une source proche du dossier a déclaré au Global Times que l’ambass...
Le G7 demande à la Chine le respect des droits au Xinjiang et à Hong Kong
Hong Kong, MONDE, Xinjiang

Le G7 demande à la Chine le respect des droits au Xinjiang et à Hong Kong

Les pays du G7 dont demandé à la Chine de respecter les droits de l'homme dans sa région autonome du Xinjiang et d'accorder un degré élevé d'autonomie à Hong Kong. Ils veulent également une enquête plus approfondie sur les origines du coronavirus en Chine. Après des heures de débat, les dirigeants des sept pays sont parvenus à une réponse concertée sur la Chine. Dans une déclaration publiée à l'issue de leur sommet en Angleterre, ils évoquent des sujets très sensibles pour la Chine, comme la question de Taïwan. «Nous allons promouvoir nos valeurs, y compris en appelant la Chine à respecter les droits de l'homme et les libertés fondamentales, particulièrement en ce qui concerne le Xinjiang et les droits, libertés et degré élevé d'autonomie pour Hong Kong inscrits dans la déclaration c...
Les pêcheurs migrants maltraités à Taïwan
TAIWAN

Les pêcheurs migrants maltraités à Taïwan

Le secteur taïwanais de la pêche est accusé d’exploiter et de maltraiter des travailleurs migrants, remettant en cause l’image d’un Taïwan démocratique et équitable. Taïwan dispose de l’une des plus importantes flottes de pêche au monde. Le secteur est l’un des plus importants dans la chaîne d’approvisionnement internationale des produits issus de cette industrie. Taiwan est d’ailleurs le deuxième pays au monde en termes de bateaux circulant en haute mer. Parmi eux, des palangriers, chalutiers ou senneurs pour attraper des thons, calmars ou encore balaous du Pacifique. Cependant, d’après l’Agence France Presse, les méthodes de travail employées à leurs bords sont décriées depuis une dizaine d’années par plusieurs organisations internationales.   En 2016, Greenpeace avait publié...
« Il n’y a pas eu et il n’y a pas de travail forcé dans la production de coton au Xinjiang »
RÉGIONS SPÉCIALES, Xinjiang

« Il n’y a pas eu et il n’y a pas de travail forcé dans la production de coton au Xinjiang »

"Il n'y a pas eu et il n'y a pas de travail forcé dans la production de coton au Xinjiang", a déclaré Li Xuejun, un haut législateur régional, lors d'un événement conjoint de promotion vidéo pour le Xinjiang avec l'ambassade de Chine au Royaume-Uni. Ce dernier, qui est directeur adjoint du Comité permanent de l'Assemblée populaire de la région autonome ouïghoure du Xinjiang, dans le nord-ouest de la Chine, a déclaré que "la production de coton au Xinjiang avait déjà atteint un haut degré de mécanisation". Selon les statistiques publiées par le département local de l'agriculture, le taux de récolte mécanique du coton au Xinjiang a en effet atteint 69,83% en 2020, et 95% du coton dans le nord du Xinjiang a été ramassé par des machines. "Par conséquent, l'affirmation selon laquelle 70% ...
Taïwan pourrait boycotter le coton du Xinjiang
TAIWAN

Taïwan pourrait boycotter le coton du Xinjiang

Avec les boycotts de grandes marques du coton provenant de la région autonome du Xinjiang pour dénoncer le «travail forcé» des Ouïgours, la ministre de l’Économie, Wang Mei-hua, a précisé que "Taïwan étant un pays démocratique qui respecte les droits de l’homme, le pays s’appuierait sur la décision de l’ONU comme référence". En dehors de cette décision internationale, Wang Mei-hua a souligné que les fabricants taïwanais se devaient de respecter la demande de leurs clients : «L’industrie taïwanaise se spécialise principalement dans le développement du tissu et des vêtements fonctionnels ainsi que dans la sous-traitance des marques internationales. Par conséquent, nos lignes de production procéderont aux ajustements nécessaires en fonction des exigences de la clientèle». En Chine conti...
La Chine critique les interdictions d’importations du Royaume-Uni et du Canada
MONDE, RÉGIONS SPÉCIALES, Xinjiang

La Chine critique les interdictions d’importations du Royaume-Uni et du Canada

Un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères a critiqué le Royaume-Uni et le Canada pour avoir imposé des restrictions sur les importations de marchandises en provenance du Xinjiang en raison de l'utilisation présumée au "travail forcé". Zhao Lijian a exhorté les deux pays à "rectifier immédiatement leurs mauvaises décisions et à cesser de s'ingérer dans les affaires intérieures de la Chine". Le porte-parole a fait part de la ferme opposition de la Chine, jugeant cette décision de "simple farce menée par une poignée d'hommes politiques" sans faits ni moralité. Le Royaume-Uni et le Canada "doivent immédiatement révoquer leurs décisions, cesser de s'ingérer dans les affaires intérieures de la Chine et arrêter de porter atteinte aux intérêts de la Chine", a indiqu...
Le Canada interdit les importations issues du travail forcé des Ouïghours
Amériques, MONDE

Le Canada interdit les importations issues du travail forcé des Ouïghours

Le Canada a dénoncé la torture, les mauvais traitements, le «travail forcé» et les «transferts massifs de travailleurs ouïghours du Xinjiang vers des provinces chinoises». Raisons pour lesquelles, le Canada a annoncé des mesures pour empêcher que des marchandises liées au travail forcé de la minorité Ouïghoure dans la région du Xinjiang en Chine ne soient consommés par les canadiens. Dans un communiqué, le ministère des Affaires étrangères s'est dit «gravement préoccupé par les preuves» de violations des droits de cette minorité musulmane dans cette région autonome de Chine. Ottawa évoque notamment une «surveillance répressive», des «détentions arbitraires massives», des cas «de torture et de mauvais traitements, de travail forcé et de transferts massifs de travailleurs du Xinjian...
Londres acte l’interdiction d’importer des biens fabriqués au Xinjiang
Europe, RÉGIONS SPÉCIALES, Xinjiang

Londres acte l’interdiction d’importer des biens fabriqués au Xinjiang

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a décidé d'interdire les biens fabriqués par la travail forcé de la minorité musulmane de Chine, Ouïgoure. Alors que le ministre des affaires étrangères, Dominic Raab, avait engagé une proposition pour interdire les importations du Xinjiang, Londres a dévoilé des mesures visant à interdire les biens liés au travail forcé de cette minorité musulmane du Xinjiang, dans le grand nord-ouest chinois. Lire aussi : Londres va interdire les importations du Xinjiang Dominic Raab parle de "barbarie" Le chef de la diplomatie britannique a dénoncé devant les députés une «barbarie que l'on espérait reléguée dans le passé qui est pratiquée aujourd'hui», évoquant «la détention arbitraire, la rééducation politique, le travail forcé, la torture et la sté...
Londres va interdire les importations du Xinjiang
Europe, RÉGIONS SPÉCIALES, Xinjiang

Londres va interdire les importations du Xinjiang

Dans un contexte de relations diplomatiques très tendues entre la Chine et le Royaume-Uni, Londres compte bannir les importations liées au travail forcé des Ouïghours. Ces mesures seront détaillées d'ici peu de temps devant les députés par le chef de la diplomatie, Dominic Raab, ont précisé The Guardian et The Sun. Lire aussi : Washington bloque à nouveau des importations de coton du Xinjiang Le Royaume-Uni compte interdire l'importation de biens suspectés d'avoir nécessité le recours au travail forcé de la minorité musulmane ouïghoure dans la région autonome du Xinjiang, a indiqué la presse britannique. Selon The Guardian, Londres envisage des amendes pour les entreprises qui ne contrôlent pas suffisamment leurs chaînes d'approvisionnement, notamment concernant le coton, dont ...
Washington bloque à nouveau des importations de coton du Xinjiang
Chine-Etats-Unis, MONDE, Xinjiang

Washington bloque à nouveau des importations de coton du Xinjiang

Les États-Unis ont annoncé une nouvelle mesure contre les importations de coton venant de la région du Xinjiang et issues, selon eux, du «travail forcé» de la minorité musulmane ouïghoure. Selon un communiqué mercredi du ministère de la Sécurité intérieure, les douanes américaines peuvent dorénavant saisir les cargaisons contenant du coton provenant de la Xinjiang Production and Construction Corps (XPCC). Cette importante organisation économique et semi-militaire de la région est visée depuis fin août par des sanctions du Trésor américain. Il s'agit de la sixième action de ce genre depuis trois mois pour bloquer des marchandises provenant du «travail forcé» au Xinjiang, selon le communiqué. Les États-Unis ont déjà pris cinq décrets mi-septembre et bloqué l'importation d'une sér...
La Chine dénonce les accusations de « travail forcé » au Xinjiang
Chine-Etats-Unis, RÉGIONS SPÉCIALES, Xinjiang

La Chine dénonce les accusations de « travail forcé » au Xinjiang

La Chine a déposé des observations sévères auprès des Etats-Unis après l'adoption par la Chambre des représentants d'un projet de loi lié à la région autonome du Xinjiang. "La Chine a déposé des observations sévères et exprimé sa ferme opposition à l'adoption d'un projet de loi lié au Xinjiang par la Chambre des représentants des Etats-Unis", a annoncé Wang Wenbin, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères. Lire aussi :  L’interdiction des importations du Xinjiang adoptée par les députés américains Pour ce dernier, les élus américains ont négligé "la position ferme de la Chine et les faits", examinant et adoptant "avec obstination le projet de loi lié au Xinjiang, qui salit de manière malveillante la situation des droits de l'Homme au Xinjiang, fait tout un battage...
L’interdiction des importations du Xinjiang adoptée par les députés américains
Chine-Etats-Unis, RÉGIONS SPÉCIALES, Xinjiang

L’interdiction des importations du Xinjiang adoptée par les députés américains

La Chambre américaine des représentants a adopté le 22 septembre à la majorité un projet de loi visant à interdire la plupart des importations en provenance de la région autonome du Xinjiang, en Chine. L'objectif des députés et de l'administration Trump est de bloquer l'entrée aux États-Unis de produits issus du «travail forcé» des Ouïghours. Adopté par 406 voix contre 3 voix opposées, le texte doit encore être approuvé par le Sénat et promulgué par le président républicain pour entrer en vigueur. Washington accuse la Chine de détenir près d'un million de membres de la minorité musulmane Ouïghours dans des "camps de rééducation" au Xinjiang, dans le nord-ouest du pays. La Chine dément ce chiffre et parle de centres de formation professionnelle, destinés à aider la population à tro...
Des élus américains veulent l’interdiction des importations du Xinjiang
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

Des élus américains veulent l’interdiction des importations du Xinjiang

Des parlementaires américains ont présenté le 11 mars une proposition de loi visant à interdire la plupart des importations en provenance de la région autonome du Xinjiang, afin de bloquer l'entrée aux Etats-Unis aux produits issus - selon eux - du «travail forcé» des Ouïghours. De son côté, le gouvernement chinois a exprimé sa "ferme" opposition à ces accusations, les qualifiant "de simple répétition du même air", notamment en ce qui concerne le récent rapport américain sur les Droits de l'Homme en Chine, et la politique gouvernementale au Xinjjiang. Washington et plusieurs organisations indépendantes de défense des droits humains, accusent la Chine de détenir plus d'un million de membres de cette minorité musulmane dans des «camps de rééducation». A lire aussi : 37 pays soutie...