Un rassemblement marquant le 100ème anniversaire du Mouvement du 4 mai 1919 a eu lieu au Grand Palais du Peuple à Beijing, en présence du président Xi Jinping, Li Keqiang, Li Zhanshu, Wang Yang, Zhao Leji, Han Zheng et Wang Qishan.

Mené par des étudiants et intellectuels réformistes, les 3 000 étudiants manifestant dénoncent l’attribution au Japon d’une partie de la province chinoise du Shandong détenue par l’Allemagne. Pourtant, en 1917, la Chine s’était rangée aux côtés des alliés.

Quelques jours avant la commémoration, le président Xi Jinping a appelé les jeunes à « faire preuve de patriotisme et à lutter pour la perspective radieuse du renouveau de la nation chinoise ».

Ce dernier a indiqué, le 30 mars lors d’un rassemblement marquant le 100ème anniversaire du Mouvement du 4 mai à Beijing, que le mouvement est une « grande campagne patriotique et révolutionnaire lancée par de jeunes intellectuels d’avant-garde et à laquelle ont participé des Chinois de tous les horizons pour lutter résolument contre l’impérialisme et le féodalisme ».

Il a indiqué que le mouvement « avait donné naissance à un esprit important axé sur le patriotisme, le progrès, la démocratie et la science, avec le patriotisme en son centre », ajoutant que « tant que le drapeau du patriotisme sera brandi haut, le peuple chinois pourra libérer de grandes forces dans ses efforts pour transformer la Chine et le monde ».

« Les jeunes chinois sont également invités à établir leur croyance dans le marxisme, leur foi dans le socialisme à la chinoise, ainsi que leur confiance dans le rêve chinois du renouveau national », a précisé ce dernier.