Dans le communiqué conjoint sur l’établissement de relations diplomatiques à partir du 1er janvier 1979, rendu public par le gouvernement de la République populaire de Chine et le gouvernement des Etats-Unis d’Amérique, les Etats-Unis d’Amérique ont reconnu le gouvernement de la République populaire de Chine comme l’unique gouvernement légal de la Chine, et ils ont reconnu la position chinoise, à savoir qu’il n’y a qu’une Chine et que Taiwan fait partie de la Chine.

Dans ce contexte, les deux parties ont consenti à ce que le peuple américain continue à maintenir des relations culturelles, commerciales et autres relations non officielles avec la population de Taiwan. Sur cette base, les relations entre la Chine et les Etats-Unis ont été normalisées.

La question de la vente d’armes par les Etats-Unis à Taiwan n’a pas été réglée au cours des négociations entre les deux pays sur l’établissement de relations diplomatiques. Les deux parties ont gardé des positions différentes, et la partie chinoise a déclaré qu’elle poserait encore la question après normalisation.

Reconnaissant que cette question entraverait sérieusement le développement des relations sino-américaines, les deux parties ont mené de nouvelles discussions sur ce sujet, durant et depuis les entrevues entre le premier ministre Zhao Ziyang et le président Ronald Reagan et entre le vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères Huang Hua et le secrétaire d’Etat Alexander M. Haig, Jr. en octobre 1981.

Le respect mutuel de la souveraineté et de l’intégrité territoriale et la non-ingérence mutuelle dans les affaires intérieures constituent les principes fondamentaux guidant les relations sino-américaines. Ces principes ont été confirmés dans le communiqué de Shanghai du 28 février 1972 et réaffirmés dans le communiqué conjoint sur l’établissement de relations diplomatiques qui a pris effet le 1er janvier 1979. Les deux parties déclarent avec force que ces principes continuent à régir tous les aspects de leurs relations.

Le gouvernement chinois réaffirme que la question de Taiwan relève des affaires intérieures de la Chine. Dans le «Message aux concitoyens de Taiwan», publié le 1er janvier 1979, la Chine a proclamé une politique fondamentale, celle de s’efforcer de réaliser la réunification pacifique de la patrie. La proposition en neuf points avancée par la Chine le 30 septembre 1981 représente un nouvel effort important conduit en vertu de ladite politique fondamentale pour s’employer à trouver une solution pacifique à la question de Taiwan.

Le gouvernement des Etats-Unis attache une grande importance à ses relations avec la Chine et réaffirme qu’il n’a pas l’intention de violer la souveraineté et l’intégrité territoriale de la Chine, ni de s’ingérer dans ses affaires intérieures ou de poursuivre une politique de «deux Chine» ou d’«une Chine et un Taiwan».

Le gouvernement des Etats-Unis comprend et apprécie la politique de la Chine de s’efforcer de trouver une solution pacifique à la question de Taiwan, politique qu’elle a indiquée dans le «Message aux concitoyens de Taiwan», rendu public le 1er janvier 1979, comme dans sa proposition en neuf points du 30 septembre 1981. La situation nouvelle apparue sur la question de Taiwan fournit aussi des conditions favorables au règlement des divergences entre la Chine et les Etats-Unis au sujet de la vente d’armes par les Etats-Unis à Taiwan.

Compte tenu des déclarations susmentionnées des deux parties, le gouvernement des Etats-Unis déclare qu’il ne cherchera pas à appliquer une politique à long terme de vente d’armes à Taiwan, que ses ventes d’armes à Taiwan ne dépasseront pas, tant du point de vue qualitatif que quantitatif, le niveau de celles effectuées ces dernières années, depuis l’établissement des relations diplomatiques entre la Chine et les Etats-Unis, et qu’il a l’intention de réduire graduellement sa vente d’armes à Taiwan, pour aboutir, dans un certain temps, à une solution finale. En faisant une telle déclaration, les Etats-Unis reconnaissent la position conséquente de la Chine au sujet du règlement total de cette question.

En vue d’apporter, dans un certain temps, une solution finale à la question de la vente d’armes par les Etats-Unis à Taiwan, question léguée par l’histoire, les gouvernements des deux pays déploieront tous leurs efforts pour adopter des mesures et créer des conditions favorables au règlement total de cette question.

Le développement des relations entre la Chine et les Etats-Unis non seulement répond aux intérêts des deux peuples, mais profite à la paix et à la stabilité dans le monde. Les deux parties sont déterminées, sur la base des principes d’égalité et d’avantages réciproques, à resserrer leurs liens dans les domaines économique, culturel, éducationnel, scientifique, technologique et autres et à faire ensemble des efforts énergiques pour le développement continu des relations entre les gouvernements et les peuples de la Chine et des Etats-Unis.

En vue d’assurer le sain développement des rapports entre la Chine et les Etats-Unis, de maintenir la paix mondiale et de s’opposer à l’agression et à l’expansion, les gouvernements des deux pays réaffirment les principes dont ont convenues les deux parties dans le communiqué de Shanghai et dans le communiqué conjoint sur l’établissement de relations diplomatiques. Les deux parties resteront en contact et mèneront des consultations appropriées sur les questions d’intérêt commun, bilatérales et internationales.