La conférence du 29 juin à Anosy (Madagcascar), intitulée « Promouvoir les relations amicales de coopération entre la Chine et l’Afrique grâce au dynamisme insufflé par le FOCA », a réunit plusieurs représentants africains et chinois, afin de débattre de l’évolution de la relation afro-chinoise, dans un contexte économique tendu.

Depuis 1999, année de création du FOCAC (Forum on China-Africa Cooperation), les échanges diplomatiques, économiques et commerciaux entre les deux parties se sont accrues, à tel point que la Chine est devenue un acteur incontournable en Afrique.

Ambassadeur de Chine à Madagascar Yang Min

Ambassadeur de Chine à Madagascar Yang Min

Des sommes mirobolantes

A l’occasion de cette conférence, l’ambassadeur de Chine à Madagascar, Yang Min, a annoncé que « la Chine a accordé 30 milliards de dollars de prêts préférentiels aux pays africains pour soutenir le développement des projets prioritaires dans l’infrastructure, l’agriculture, l’industrie manufacturière et les PME, entre 2012 et 2015 ».

Le diplomate Yang Min a indiqué que « depuis la mise en place du FOCA, le gouvernement chinois a établi un fonds de développement Chine-Afrique avec 605 milliards de dollars, ensuite entre 2001 et 2009, le gouvernement a annulé 312 dettes de 35 pays africains les plus endettés, qui s’élèvent à environ 3 milliards de dollars, dont 56 millions pour Madagascar ».

De plus, la Chine a mis en place 20 centres pilote africains d’agriculture dans des pays africains, y compris Madagascar. Depuis 2001, plus de 200 médecins chinois se sont rendus en Afrique dans le cadre de missions médicales, 54 hôpitaux et 30 centres de lutte contre le paludisme ont été érigés avec l’aide du gouvernement chinois et plus de 40.000 fonctionnaires africains ont été formés en Chine, a souligné le diplomate chinois

Ce dernier a indique que 8.030 produits de 30 pays africains les moins avancés sont exemptés de droits de douane pour entrer dans le marché chinois.

Madagascar, un allié important pour la Chine

« Le volume des exportations de Madagascar vers la Chine a atteint 98 millions de dollars en 2014, contre 14 millions de dollars en 2005 », a indiqué l’ambassadeur Yang Min, lors de la rencontre de ce lundi présidée par la ministre malgache des Affaires étrangères Béatrice Atallah.

« Cette conférence a été organisée pour préparer au mieux le forum Chine-Afrique, qui se tiendra en Afrique du Sud à la fin de cette année. Pour que le gouvernement sache à quoi s’attendre », a expliqué Béatrice Atallah, à L’Express de Madagascar.

A cette occasion, l’ambassadeur de Chine à Madagascar, Yang Min, a expliqué qu’« il n’y a pas trop de difficultés dans nos relations, mais à nous d’élaborer nos projets et de les faire valoir ». Pour Béatrice Atallah a pour sa part déploré le manque de participation de son pays, qui ne parvient pas à tirer profit de cette plate-forme de coopération.

Sur son site internet, le ministère malgache des affaires étrangères a indiqué que cette conférence « visait également à sensibiliser les participants sur les enjeux et les opportunités de coopération avec la Chine et notamment à maximiser les retombées économiques de Madagascar. La conférence, riche en échanges, a été très édifiante sur les mécanismes de partenariat et les procédures de bouclage des dossiers pays. Les participants ont manifesté beaucoup d’intérêt sur les perspectives de partenariat sino-malagasy ».