La Chine a lancé une série d’ajustements de règles pour améliorer les mesures de prévention et de contrôle de la COVID-19 dans le secteur des transports.

Selon une circulaire publié le 9 décembre, par le Conseil des Affaires d’Etat, la Chine supprimera les exigences de gestion en circuit fermé des véhicules de transport de marchandises. De plus, les autorités locales ne devront pas mettre en oeuvre des mesures excessives pour restreindre la circulation interrégionale de ces véhicules.

Le personnel des transports et de la logistique sera inclus dans les « listes blanches » de prévention et de contrôle de la COVID-19 au niveau local, a indiqué la circulaire.

Le texte appelle également à des efforts pour « mieux répondre aux besoins vitaux fondamentaux des chauffeurs routiers, des coursiers et des membres d’équipage des navires ».

Le ministère des Transports a révisé plusieurs lignes directrices afin d’optimiser les réponses à la COVID-19 concernant le fret routier, le transport de passagers, les croisières intérieures, et d’autres domaines.

De plus, le gouvernement central a annoncé une nouvelle série de mesures pour optimiser le contrôle de l’épidémie, allant de la proposition d’une quarantaine à domicile pour les cas légers et asymptomatiques, à la réduction des tests d’acide nucléique pour faciliter les déplacements et l’accès aux lieux publics des gens.