La Chine a annoncé ce 12 décembre le retrait de l’application utilisée pour tracer les déplacements des habitants et s’assurer qu’ils n’étaient pas dans une zone rouge, touchée par l’épidémie. Il s’agit là d’un nouveau signe de la sortie de la stratégie zéro Covid de la Chine

Appelée « Carte des déplacements », cette application se basait sur le signal téléphonique et permettait à ses utilisateurs de prouver à leur interlocuteur (hôtel, bâtiment de bureau, etc.) les lieux dans lesquels ils étaient durant les sept derniers jours.

L’application affichait la liste des districts et villes dans lesquels la personne s’était rendus. Si aucun n’était classé « à haut risque » (c’est-à-dire avec un grand nombre de cas), l’application affichait une flèche verte, synonyme de passage autorisé.

La « Carte des déplacements« , placée sous la responsabilité du gouvernement central, sera désactivée à partir du 13 décembre, soir plus de deux ans après son lancement, selon un communiqué officiel.

Cette décision intervient moins d’une semaine après l’annonce par la Chine d’un assouplissement soudain et radical des mesures sanitaires, mettant ainsi un frein à la politique très contestée « zéro Covid », destinée à éviter tout décès.

Le 7 décembre, Pékin avait annoncé la fin des confinements à grande échelle et l’arrêt des placements systématiques des personnes testées positives dans des centres de quarantaine – des établissements décriés, au confort très variable.