La ville de Ruili, dans la province chinoise du Yunnan (sud-ouest), a fermé ce 7 juillet ses zones principales urbaines. La province du Yunnan est touché par les contaminations de la ville.

Cliquez sur l’image pour accéder à notre Édition spéciale!

Les autorités de Ruili ont demandé à tous les résidents de se soumettre à une quarantaine à domicile. La ville, touchée par une récente résurgence de la Covid-19, a déclaré que les écoles suspendraient les cours, que les restaurants ne pourraient proposer que des services à emporter, et que tous les établissements seraient fermés à l’exception de certains marchés, hôpitaux et pharmacies.

Le gouvernement de Ruili veillera à ce que les produits de première nécessité soient livrés à domicile, selon le centre de prévention et de contrôle de la Covid-19 de la ville.

Lire aussi : La ville chinoise de Ruili à la frontière birmane est en quarantaine

Les zones principales urbaines de Ruili comptent environ 270.000 habitants. La ville de Ruili, qui se situe le long de la frontière entre la Chine et le Myanmar, a signalé de nouveaux cas de Covid-19 transmis localement depuis le 4 juillet. Mardi, la ville avait rapporté 15 cas confirmés transmis localement et deux cas asymptomatiques locaux.

Ruili a signalé des dizaines de cas locaux de Covid-19 lors des récents foyers épidémiques qui ont débuté fin mars 2021. La résurgence s’est atténuée en avril 2021, grâce au renforcement des mesures anti-épidémiques et à plusieurs campagnes de dépistage du virus dans toute la ville.

Lire aussi : Chine : les derniers cas de Covid-19 à Ruili ont la même origine

Cette annonce intervient alors que la province chinoise du Hubei a signalé, le 6 juillet, 25 cas confirmés et 31 cas asymptomatiques importés de Covid-19. La province abrite Wuhan, la ville-épicentre de la pandémie de Covid-19, qui avait été la première ville a avoir résorbé la maladie.

Selon la commission provinciale de la santé, parmi les nouveaux cas signalés de Covid-19, trois sont arrivés à l’Aéroport international Tianhe de Wuhan depuis Jakarta, en Indonésie, le 28 juin ou le 5 juillet, et 22 cas sont arrivés à Wuhan depuis l’Afghanistan, le 2 juillet.

Tous les cas de Covid-19 ont été placés en quarantaine à leur arrivée avant d’être diagnostiqués comme cas confirmés de Covid-19. Ils sont actuellement soignés dans des établissements médicaux désignés.

Parmi les 31 cas asymptomatiques importés, 30 sont arrivés à Wuhan depuis l’Afghanistan, le 2 juillet, et le dernier est arrivé de Jakarta, le 5 juillet.

Ce 7 juillet, le Hubei comptait 27 cas confirmés importés de Covid-19. Un total de 711 contacts étroits est en quarantaine pour une observation médicale.

Le Hubei a signalé un total de 68.187 cas confirmés de Covid-19 depuis le début de l’épidémie en 2019, dont 63.648 ont pu quitter l’hôpital après leur rétablissement. L’épidémie a fait 4.512 morts dans la province.

Temple Chongsheng

De son côté, la province chinoise du Yunnan (sud-ouest) a signalé 15 cas confirmés de Covid-19 transmis localement et deux cas asymptomatiques locaux.

La commission provinciale de la santé a indiqué que tous les nouveaux cas de Covid-19 transmis localement ont été rapportés dans la ville de Ruili. Deux des nouveaux cas confirmés de Covid-19 étaient déjà connus et asymptomatiques, et les 13 autres nouveaux cas confirmés de Covid-19, ainsi que les deux nouveaux cas asymptomatiques ont été détectés grâce à une campagne de tests d’acide nucléique de masse dans la ville, a indiqué la commission.

Le 6 juillet, la province a également enregistré un cas asymptomatique de Covid-19 importé du Myanmar.

Selon un bilan établi le 6 juillet en fin de journée, un total de 90 cas confirmés de Covid-19 étaient toujours hospitalisés dans la province du Yunnan, à savoir 21 cas transmis localement et 69 cas importés, ainsi que 16 cas asymptomatiques, dont 14 cas importés.