La ville de Ruili, à la frontière entre la Chine et la Birmanie, a été placée en quarantaine après la détection de six cas de Covid-19, ont annoncé ce 31 mars les autorités.

Cliquez sur l’image pour accéder à notre Édition spéciale!

Cette ville, située dans la province du Yunnan (sud-ouest de la Chine) est le plus gros cas de contagion dont font état les autorités en Chine depuis près de deux mois.

Selon le comité provincial de la santé, la ville a trouvé un cas positif lors d’un dépistage régulier du Covid-19 parmi les groupes à haut risque le 29 mars, et huit autres cas positifs dans le dépistage suivant.

Après des tests supplémentaires, la ville de 210.000 habitants a également signalé six ont été diagnostiqués comme des cas confirmés et trois comme des cas asymptomatiques. Le dépistage et les tests de leurs contacts étroits sont en cours.

Les frontières entre la Chine et la Birmanie sont fermées depuis un an. Ruili était, avant les restrictions dues à l’épidémie, un point de passage important avec la ville de Muse, du côté birman.

Les autorités ont averti qu’elles « réprimeraient sévèrement les passages clandestins de la frontière » ainsi que les réseaux de passeurs et les personnes qui hébergent des clandestins. Mais elles n’ont pas lié spécifiquement les cas de Covid-19 à d’éventuels transfuges birmans.

Le coup d’État militaire du 1er février en Birmanie fait craindre une fuite massive de la population à l’étranger, et notamment en Chine, au cas où les violences devraient s’intensifier.

La mise en quarantaine de la ville a été proclamée pour une semaine. Les habitants n’ont pas le droit de quitter leur logement sans « raison spécifique » et seule une personne dans chaque foyer peut se charger du ravitaillement, sur permission.