Sélectionner une page

Histoire,RÉGIONS SPÉCIALES,Religions,Xinjiang

Des chercheurs étudient des fresques bouddhiques après un séisme au Xinjiang

Des archéologues sont en train d’examiner les fresques dans les anciennes grottes bouddhistes de Kizil, après le du séisme de magnitude 5,0 survenu ce 23 mars au matin, dans la région autonome ouïgoure du Xinjiang.

Le séisme a frappé le district de Baicheng de la préfecture d’Aksu, à 03h21, selon le Centre du réseau sismique de Chine, avec l’épicentre situé à une profondeur de dix kilomètres. Il n’a fait aucune victime.

L’épicentre a été localisé dans un lieu peu peuplé. De plus, le réseau électrique, les oléoducs et les gazoducs locaux sont toujours fonctionnent normalement, ont indiqué les autorités du district. Le district de Baicheng est un producteur énergétique important du Xinjiang.

En outre, des chercheurs locaux sont en tain d’examiner l’état des fresques dans les grottes de Kizil après un « tremblement léger ». Construites au IIIème siècle, les grottes de Kizil constituent l’un des sites les plus anciens des grottes bouddhistes à grande échelle. Avec 10.000 mètres carrés de fresques et sculptures colorées, ces grottes illustrent l’histoire de l’expansion du bouddhisme depuis la région occidentale vers l’orient.

Recevez la Newsletter

Coronavirus (2019-nCoV)

Suivez-moi sur Twitter

Confrontation Chine – Etats-Unis

Coopération Chine – Afrique

Essentiel de l’actu

Votre avis nous intéresse!

Souveraineté en Mers de Chine

Dossier d’Histoire




Africa Wire

%d blogueurs aiment cette page :