Des vaccins chinois inclus parmi les candidats pour le programme COVAX

par | Jan 27, 2021 | Non classé

L’Organisation mondiale de la santé a annoncé qu’elle évaluait les vaccins des laboratoire chinois en vue d’une éventuelle utilisation dans le programme mondial de vaccination COVAX.

Selon un document publié le 20 janvier, l’Organisation mondiale de la santé prévoit d’approuver plusieurs vaccins Covid-19 dans les semaines et les mois à venir, afin de les déployer dans les pays pauvres.

Mariangela Simao, directrice générale adjointe de l’OMS pour l’accès aux médicaments et aux produits de santé, a indiqué le 22 janvier que les producteurs chinois de vaccins Sinopharm et Sinovac ont envoyé des doses complètes à l’OMS pour une utilisation d’urgence et celles-ci seront inspectées cette semaine.

«Ils sont donc en cours d’évaluation en ce moment», a-t-elle déclaré lors d’une conférence de presse virtuelle en réponse à une question sur la perspective d’inclure des vaccins chinois et russes dans le système COVAX.

Hua Chunying, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, a indiqué que Sinopharm, Sinovac et le développeur de vaccins chinois CanSino Bio avaient soumis des demandes à COVAX, rejoint par la Chine il y a plusieurs mois.

«La Chine est prête à contribuer à la réalisation de l’accessibilité et de l’abordabilité des vaccins dans les pays en développement grâce à COVAX», a assuré cette dernière.

COVAX est un programme mondial codirigé par l’OMS, qui compte administrer au moins 2 milliards de doses de vaccins Covid-19 dans le monde en 2021, dont au moins 1,3 milliard sont destinées aux pays les plus pauvres.

D’après l’agence de presse Reuters, « l’OMS envisage des approbations rapides pour deux vaccins chinois, indique le calendrier provisoire. » L’agence a précisé que l’OMS les examine et pourrait prendre des décisions pour Sinopharm et Sinovac en mars au plus tôt.

A ce jour, l’utilisation du vaccin chinois a été officiellement approuvée en Égypte et au Maroc. Les Émirats arabes unis et le Bahreïn ont respectivement examiné et approuvé son homologation et sa mise sur le marché conformément aux normes de l’OMS. Le Brésil, la Thaïlande, l’Ukraine et d’autres ont également passé commande.

« Une fois que les vaccins chinois contre le COVID-19 auront été mis au point et été lancés, la Chine tiendra son engagement d’en faire un bien public mondial et de les fournir au monde entier à un prix juste et raisonnable », a indiqué au Quotidien du peuple, Shen Bo, un responsable du ministère chinois des Affaires étrangères, lors d’une récente conférence de presse.

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :