Les 100 premières zones de Chine ont créé 16,8% du PIB du pays avec seulement 0,6% de la superficie du pays et 7,6% de sa population, d’après un récent livre blanc sur le développement des zones urbaines.

Le livre blanc sur le développement de haute qualité des zones urbaines de Chine en 2020 a été écrit par le Centre de recherche en économie urbaine CCID, et publié le 10 septembre à Beijing.

Le rapport note que les 100 premières zones de Chine ont créé 16,8% du PIB du pays avec seulement 0,6% de la superficie du pays et 7,6% de sa population. De plus, le PIB par habitant de ces zones urbaines représente 2,2 fois le niveau moyen national et le PIB moyen de certaines zones urbaines de Chine dépasse 160 milliards de yuans (20,8 mds €).

Les auteurs du Livre blanc expliquent que les inégalités régionales et la domination de l’est de la Chine sont des caractéristiques importantes des 100 premières zones. Parmi les 100 premières zones, 65 se trouvent dans l’est du pays, 15 dans le centre, 16 dans l’ouest et 4 ans le nord-est.

Parmi elles, le Guangdong, le Jiangsu et le Zhejiang sont les provinces les plus attrayantes, avec respectivement 21, 18 et 13 zones urbaines de Chine. Or parmi les 10 premières zones du top 100, la province du Guangdong en monopolise pas moins des deux tiers et compte les quatre premières.

Le taux de la population urbaine par rapport à la population totale a atteint 60,6% en Chine à la fin de l’année 2019, en hausse de 1,02 point de pourcentage sur un an. D’après le Bureau d’État des statistiques, le nombre d’habitants urbains s’élevait à 848,43 millions à la fin de 2019, en hausse de 17,06 millions sur un an.

A contrario, le nombre d’habitants ruraux était de 551,62 millions, en baisse de 12,39 millions. Le taux d’urbanisation en Chine a été plus rapide dans les régions du centre et de l’ouest que dans les zones de l’est et du nord-est, réduisant ainsi les écarts d’urbanisation entre les différentes régions.