mercredi, mai 22

Huawei annonce son passage à MetaERP pour redéfinir ses systèmes commerciaux fondamentaux

DONGGUAN, Chine--(BUSINESS WIRE)-- Huawei a annoncé avoir remplacé l'ancien système ERP par son système MetaERP sur lequel la société exerce un contrôle total. Aujourd’hui, Huawei a organisé la cérémonie de remise des prix MetaERP pour reconnaître les personnes et les équipes qui ont apporté des contributions critiques à ce projet. Intitulé « Heroes Fighting to Cross the Dadu River », l'événement a eu lieu au Xi Liu Bei Po Village Campus de la société à Dongguan, en Chine. La planification des ressources de l'entreprise (ERP) est le système informatique de gestion le plus critique. Huawei a lancé le système MRP (planification des ressources de fabrication) II en 1996, avant de passer au système ERP avec plusieurs mises à niveau itératives. L’ancien système ERP était le système central qui a sous-tendu les opérations d’entreprise et le développement rapide de Huawei pendant plus de 20 ans. Il a soutenu l'efficacité des opérations commerciales de Huawei, qui génèrent des centaines de milliards de dollars chaque année, dans plus de 170 pays et régions du monde. En 2019, Huawei a commencé à faire face à une intensification des pressions externes et des défis commerciaux. La société a donc décidé de mettre au point MetaERP, un système entièrement auto-contrôlé pour remplacer l’ancien système ERP. Il s’agit du projet de transformation le plus vaste et le plus complexe jamais entrepris par Huawei. Au cours des trois dernières années, Huawei a investi d’importantes ressources et affecté plusieurs milliers de personnes à ce projet, tout en travaillant avec les partenaires du secteur et de l’écosystème pour relever les défis connexes. Orienté vers l’avenir, de très grande échelle et natif dans le cloud, le nouveau système MetaERP a déjà été mis en service, et remplace l’ancien système ERP. MetaERP gère actuellement 100 % des scénarios commerciaux de Huawei et 80 % de son volume d’affaires. MetaERP a déjà réussi les tests de règlements mensuels, trimestriels et annuels, sans aucun défaut, ni retard et ni ajustement comptable. Tao Jingwen, membre du conseil d’administration de Huawei et président du service Gestion de la qualité, des process métier et TI : « Nous avons été coupés de notre ancien système ERP et d’autres systèmes d’exploitation et de gestion de base il y a plus de trois ans. Depuis lors, nous avons non seulement pu construire notre propre MetaERP, mais aussi en gérer la transition et en prouver les capacités. Aujourd’hui, nous sommes fiers d’annoncer que nous avons débloqué la situation. Nous avons survécu ! ». Huawei dispose d'un contrôle intégral sur MetaERP, qui a été conçu avec d’autres systèmes Huawei, comme EulerOS et GaussDB. Huawei a également travaillé avec des partenaires pour intégrer des technologies de pointe, telles que l’architecture native du cloud, l’architecture multi-locataires pilotée par les métadonnées et l’intelligence en temps réel, dans le système MetaERP, améliorant considérablement l’efficience du service et la qualité opérationnelle. Les principes directeurs de Huawei sont de construire l’architecture la plus simple possible avec la meilleure qualité possible, pour offrir une expérience optimale avec des coûts réduit au maximum. Dans un certain nombre de domaines, y compris l’ERP et le PLM, Huawei continuera à travailler avec des partenaires pour construire des systèmes d’entreprise de base plus efficaces et sécurisés qui ne sont soumis à aucune restriction. Sabrina Meng, présidente tournante du conseil et directrice financière : « Les bons en avant technologiques nécessitent du savoir-faire et des années d’expérience. Plus important encore, il faut avoir un esprit ouvert pour faire avancer notre façon de penser. Nous n’aurions pas pu construire MetaERP sans le soutien de nos partenaires. L’innovation n’est possible qu’avec une ouverture d'esprit, et la prospérité n’est possible que lorsque nous travaillons ensemble ». Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence. Contacts [email protected]