La justice veillera désormais à être plus rigoureuse

par | Déc 11, 2016 | Police et Justice, SOCIETE

La Cour suprême vient d’innocenter Nie Shubin pour le meurtre et le viol d’une femme, 21 après sa condamnation à mort.

Nie Shubin, un homme originaire du Hebei, avait été condamné et exécuté en 1995 pour le viol et le meurtre d’une femme. Alors âgé de 21 ans, ses parents n’ont jamais cessé de clamer son innocence, en manifestant devant la Cour intermédiaire du peuple du Hebei et en alertant les médias de l’injustice de la condamnation.

La Cour suprême du peuple a annoncé qu’une indemnisation sera versée aux parents. Cependant, le père du jeune homme a expliqué au Global Times qu’après plus de 20 ans, justice a été rendue. Les parents ont fait part de leur reconnaissance vis-à-vis de « chaque personne » qui les avait aidés dans leur combat.

En effet, Nie Shubin a été innocenté car « le tribunal n’a pas pu confirmer l’heure ou la cause du décès de la victime », a indiqué un responsable de la CSP. De plus, il n’y avait pas de preuves suffisantes pour le condamner, ni de détails précis sur l’heure de la mort de la victime.

L’affaire a suscité l’attention des médias, car en 2005, Wang Shujin, a avoué le crime. Âgé de 49 ans, il avait déjà été condamné à mort pour trois cas de viol et de meurtre non liés.

De son côté, la Cour Suprême du Peuple a indiqué que cette affaire avait été une « profonde leçon », désormais, elle veillera à « vérifier les preuves, le processus et l’application de la loi dans chaque cas pour permettre aux gens de ‘sentir la présence de la justice' ».

Pour le Global Times, le cas de Nie Shibun est « la dernière étape légale », poussant les autorités à « corriger » les erreurs judiciaires passées.

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :