L’Ukraine a appelé le 19 mars la Chine à « condamner la barbarie russe« , après de nouvelles frappes. Face à la poursuite des bombardements meurtriers, et à des négociations qui s’éternisent, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a exhorté la Chine à prendre position, dans le sens des pays occidentaux.

La Chine est un allié stratégique de Moscou, et est membre permanent du Conseil de sécurité de l’ONU et un des grands absents, avec l’Inde, du concert de condamnations et de sanctions qui s’est abattu sur Moscou.

« La Chine peut être un élément important du système de sécurité mondial si elle prend la bonne décision de soutenir la coalition des pays civilisés et de condamner la barbarie russe », a tweeté Mykhaïlo Podoliak, un conseiller de Volodymyr Zelensky et un des participants aux négociations avec la Russie.

Le président chinois Xi Jinping s’est entretenu le 18 mars pendant près de deux heures par visioconférence avec son homologue américaine Joe Biden. Ce dernier lui a exposé « les conséquences si la Chine fournissait un soutien matériel à la Russie », selon la Maison blanche.

Xi Jinping a de son côté maintenu l’ambiguïté, selon certains médias. Il a souligné que les conflits militaires n’étaient « dans l’intérêt de personne », selon la télévision chinoise.

« La crise ukrainienne n’est pas quelque chose que nous voulons voir », a déclaré Xi Jinping. Ce dernier a indiqué que « le conflit et la confrontation ne sont dans l’intérêt de personne, et la paix et la sécurité sont ce que la communauté internationale doit chérir le plus ».

« En tant que membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies et étant les deux plus grandes économies du monde, nous devons non seulement faire évoluer les relations bilatérales sur la bonne voie, mais aussi assumer notre part de responsabilités internationales et oeuvrer pour la paix et la tranquillité du monde, » a assuré le président chinois.

De son côté, le président Zelensky a de nouveau souligné que « des négociations portant sur la paix et la sécurité pour l’Ukraine sont la seule chance pour la Russie de minimiser les dégâts causés par ses propres erreurs », dans une vidéo publiée sur Facebook.