La Banque asiatique d’investissement pour les infrastructures (BAII) a décidé de prêter un milliard de dollars à l’Indonésie, 750 M€ aux Philippines et 100 millions à la Mongolie.

Jin Liqun, président de la BAII

La BAII a approuvé des prêts d’un milliard de dollars pour des projets indonésien. Les plans du gouvernement indonésien visent à renforcer son réseau de sécurité sociale, soutenir sa réponse sanitaire et endiguer le ralentissement économique dû à la crise sanitaire causée par le COVID-19.

Le premier prêt, d’un montant total de 750 millions de dollars (675 M€) est cofinancé par la Banque asiatique de développement. Il contribuera à renforcer l’aide économique aux entreprises, notamment les petites et moyennes entreprises, à soutenir les ménages pauvres et vulnérables, et à renforcer les systèmes de santé du pays, a déclaré la BAII dans un communiqué.

Début juin, les Philippines ont signé un accord avec la BAII sur l’octroi d’un prêt de 750 millions d’USD pour atténuer l’impact de l’épidémie de COVID-19. Le ministère philippin des Finances a déclaré que ce nouveau prêt allait augmenter les fonds nécessaires pour ralentir la transmission virale et mettre en œuvre un plan de relance économique pour stimuler la croissance et créer des emplois.

Cet accord de prêt confirme l’engagement de la BAII à cofinancer avec la Banque asiatique de développement (BAD) le programme de réponse active au COVID-19 et d’appui aux dépenses (CARES) des Philippines, a-t-il déclaré dans un communiqué.

Ce programme est un mécanisme d’appui budgétaire à décaissement rapide conçu pour financer les efforts du gouvernement dans la lutte contre le COVID-19 et atténuer l’impact négatif de la contagion sur l’économie. Le ministère a indiqué qu’il s’attend au décaissement complet du prêt de 750 millions de dollars en juin par la direction de la BAII.

Lire aussi : La BAII injecte 10 milliards supplémentaires à la crise sanitaire

Ce mois-ci la Mongolie a également bénéficié d’un prêt de 100 millions de dollars (90 M€) de la part de la BAII, pour soutenir son programme de réponse rapide au COVID-19. Ce premier projet financier de la banque en Mongolie vise à atténuer les impacts négatifs de la pandémie sur la santé, la société et l’économie, et à réduire la pauvreté, selon le communiqué de la banque.

Selon le communiqué, il s’agit d’un prêt basé sur les politiques et cofinancé par la Banque asiatique de développement. « Notre premier projet de financement en Mongolie intervient à un moment difficile, alors que le pays surmonte cette crise mondiale. Les capitaux supplémentaires fournis par la BAII soutiendront les plans du gouvernement pour la protection de la santé et la lutte contre la pauvreté pendant cette période critique », a indiqué Konstantin Limitovskiy, vice-président de la BAII chargé des opérations d’investissements.