La Chine a lancé ce 31 octobre le module laboratoire Mengtian de la station spatiale. Ce départ fait entrer la construction de la station spatiale, Tiangong, dans sa phase finale.

Le module Mengtian constitue le dernier « bloc de construction » permettant à Tiangong de former une structure en forme de T, la disposition prévue à l’achèvement de la station spatiale.

Il a donc été envoyé dans l’espace pour rejoindre la combinaison de deux modules déjà située à environ 400 km au-dessus de la Terre. La nouvelle combinaison devrait prendre forme après une succession de tâches minutieusement exécutées, telles que l’amarrage et la transposition en orbite.

La fusée porteuse Longue Marche-5B Y4, transportant Mengtian, a décollé depuis le Site de lancement de vaisseaux spatiaux de Wenchang, sur la côte de la province méridionale de Hainan, selon l’Agence chinoise des vols spatiaux habités (China Manned Space Agency).

Environ huit minutes plus tard, Mengtian s’est séparé de la fusée et est entré dans son orbite prédéfinie. La CMSA a déclaré que le lancement était un succès complet. Il s’agit de la 25ème mission de vol depuis que le programme spatial habité de la Chine a été approuvé et lancé en 1992.

La transformation de Tiangong en un laboratoire spatial national à trois modules est « une étape importante dans les efforts déployés par la Chine depuis trois décennies pour faire progresser son programme spatial habité », selon les scientifiques.

Tiangong doit rester en basse orbite, entre 400 et 450 km au-dessus de la Terre, pour au moins dix ans, avec l’ambition de maintenir une présence humaine de long terme dans l’espace.

La Chine investit depuis quelques décennies des milliards d’euros dans son programme spatial. Cette ambition chinoise de bâtir une station spatiale vient du refus des États-Unis d’accepter des Chinois dans le programme de la Station spatiale internationale (ISS), une collaboration entre les États-Unis, la Russie, le Canada, l’Europe et le Japon. Toutefois, Tiangong (Palais céleste), est ouvert à une collaboration étrangère.