Le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a appelé ce 22 février le président américain Joe Biden à travailler avec la Chine pour rouvrir le dialogue entre les deux pays et restaurer une relation bilatérale endommagée sous l’administration de l’ancien locataire de la Maison-Blanche, Donald Trump.

Wang Yi, chef de la diplomatie chinoise

« Les mesures de l’administration Trump pour réprimer et contenir la Chine ont causé des dégâts incommensurables », a-t-il déclaré, appelant Washington à retirer les droits de douane imposés sur les produits chinois et ce qu’il a décrit comme des mesures irrationnelles contre le secteur chinois des technologies.

Wang Yi a aussi exhorté les États-Unis à respecter les intérêts fondamentaux de la Chine, à arrêter d’interférer dans les affaires internes chinoises et à stopper sa « connivence » avec les forces séparatistes favorables à l’indépendance de Taïwan.

« Au cours des dernières années, les États-Unis ont plus ou moins rompu le dialogue bilatéral à tous les niveaux », a déclaré Wang Yi.

« Nous nous tenons prêts pour une communication sincère avec le camp américain, et à nouer des dialogues destinés à résoudre les problèmes, » a-t-il ajouté. Wang Yi a qualifié d’étape positive le premier entretien téléphonique entre les présidents chinois Xi Jinping et Joe Biden.

Lire aussi : « L’entretien Xi-Biden envoie des signaux positifs au monde »

L’administration de Joe Biden, entré en fonction le 20 janvier, a fait part de son intention de maintenir la pression sur la Chine, et le président américain a exprimé sa préoccupation à propos des pratiques « déloyales » de la Chine.

Lire aussi : Joe Biden met en garde contre la Chine

Joe Biden et Xi Jinping en 2015.

Wang Yi a tenu ces propos dans son discours liminaire lors de la cérémonie d’ouverture du Forum de Lanting à Beijing, sur le thème « Promouvoir le dialogue et la coopération et gérer les différends : Remettre les relations sino-américaines sur la bonne voie ».

Il y a cinquante ans, le Dr Henry Kissinger a effectué une visite décisive en Chine, et les dirigeants de la Chine et des Etats-Unis ont conjointement rouvert la porte de l’interaction qui était fermée depuis des décennies, avec une extraordinaire détermination politique, a-t-il déclaré.

« Cinquante ans plus tard aujourd’hui, nous devons, avec le sens des responsabilités des deux pays et du monde, prendre une fois de plus la décision sensée et juste », a-t-il souligné.

« Nous espérons que la partie américaine ajustera ses politiques dès que possible, entre autres, en supprimant les droits de douane déraisonnables sur les marchandises chinoises, en levant ses sanctions unilatérales sur les entreprises et les instituts de recherche et d’éducation chinois, et en abandonnant la suppression irrationnelle des progrès technologiques de la Chine, afin de créer les conditions nécessaires à la coopération sino-américaine », a déclaré M. Wang.