Le Conseil des Affaires d’État a publié une ligne directrice pour accélérer la formation d’un système de développement économique circulaire vert et à faible émission de carbone dans toute la Chine.

Préfecture autonome Yi, Liangshan, dans la province du Sichuan

La ligne directrice a exhorté les gouvernements provinciaux à mettre en œuvre la nouvelle philosophie de développement, à accroître l’efficacité de l’utilisation des ressources, à renforcer la protection de l’environnement écologique et à contrôler efficacement les émissions de gaz à effet de serre.

D’ici 2025, la Chine connaîtra une augmentation marquée de l’échelle des industries vertes, une baisse continue des principaux polluants et une réduction de l’intensité des émissions de carbone, selon la ligne directrice.

D’ici 2035, l’efficacité de l’utilisation de l’énergie et des ressources dans les industries clés – et pour les produits clés – devrait atteindre en Chine un niveau internationalement avancé. « L’objectif de bâtir une belle Chine sera fondamentalement atteint » d’ici 2035, a ajouté la ligne directrice.

Pour atteindre ces objectifs dans toute la Chine, le document présente des mesures clés, notamment le développement de systèmes de production, de consommation et de circulation écologiques et à faible émission de carbone.

La Chine s’est engagée à faire plafonner ses émissions de dioxyde de carbone d’ici 2030 et à atteindre la neutralité carbone d’ici 2060.