mercredi, juillet 24

La Chine est sortie de déflation en août après un rebond des prix

La déflation est l’opposée de l’inflation, c’est-à-dire la baisse des prix des biens et services, synonyme d’économie qui tourne au ralenti. La précédente déflation en Chine remonte à 2009.

L’indice des prix à la consommation en Chine a rebondi en août, permettant à la seconde économie internationale de sortir de déflation, en dépit d’une consommation intérieure atone freinant la reprise économique.

Cet indice, principale jauge de l’inflation, s’est inscrit en août en hausse de 0,1% sur un an, a indiqué le Bureau d’Etat des statistiques (BES). En juillet, la Chine avait basculé en déflation pour la première fois depuis 2021, avec un recul des prix de 0,3% sur un an. Des analystes sondés par l’agence Bloomberg anticipaient à août un rebond des prix plus prononcé (+0,2%).

La déflation est l’opposé de l’inflation, c’est-à-dire la baisse des prix des biens et services, synonyme d’économie qui tourne au ralenti. La Chine a connu de la fin de l’année 2020 au début de l’année 2021 une courte période de déflation, en raison alors de l’effondrement des prix du porc, la viande la plus consommée dans le pays.

Malgré un rebond des prix en août, nombre d’analystes n’écartent pas une rechute ces prochains mois, au moment où les principaux moteurs de croissance de la Chine sont grippés et le chômage des jeunes a atteint un niveau record à plus de 20% en juin.

La crise de l’immobilier, secteur représentant auparavant le quart du PIB du pays, et son lot de promoteurs à la situation financière précaire est un important frein à la reprise.

Les exportations, traditionnellement un levier de croissance pour la Chine, sont également à la peine. Elles se sont contractées en août pour le quatrième mois consécutif (-8,8% sur un an), fragilisées par une faible demande à l’étranger, selon les chiffres officiels.

Ce contexte économique a un impact direct sur l’emploi de dizaines de milliers d’entreprises de l’export qui fonctionnent au ralenti.

Enfin, l’indice des prix à la production s’est de nouveau contracté en août (-3%) pour le onzième mois consécutif, a indiqué le BES. Cet indice qui mesure le coût des marchandises sorties d’usines donne un aperçu de la santé de l’économie.

Des prix à la production aussi bas sont synonymes de marges réduites pour les entreprises. Les analystes sondés par Bloomberg avaient anticipé ce repli, après un recul de 4,4% de l’indice en juillet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *